Divers

Turquie : 1075 ans de prison pour ce télégraphiste qui a posé avec des femmes sexy

L’investigateur 21/03/2021 à 12:25

Un musulman turc, télégraphiste qui s’est fait filmer avec des femmes sexy à la télévision a été condamné à 1075 ans de prison pour crimes sexuels, ont rapporté les médias locaux.

Lire aussi : Football  : Michel Dussuyer annule sa conférence de presse de cet après-midi

Adnan Oktar prêchait des vues conservatrices tandis que des femmes qu’il appelait ses « chatons » – dont beaucoup semblaient avoir subi une chirurgie plastique – dansaient autour de lui dans le studio de télévision.
Arrêté en juin 2018 dans le cadre de la répression de son groupe par l’unité des crimes financiers de la police d’Istanbul, l’homme de 64 ans est aux mains de la justice de son pays.

Il a été condamné à 1 075 ans pour des crimes tels que des agressions sexuelles, des abus sexuels sur des mineurs, des fraudes et des tentatives d’espionnage politique et militaire, a rapporté NTV.

« J’ai plein d’amour dans mon cœur pour les femmes. L’amour est une qualité humaine. C’est une qualité de musulman », a-t-il déclaré lors d’une autre audience en octobre, informe Afrikmag.

Lire aussi : Tchad  : des manifestants contre un 6è mandat de Déby arrêtés, des blessés graves dénombrés

Adnan Oktar est apparu pour la première fois au grand jour dans les années 1990, alors qu’il était le chef d’une secte accusée de multiples scandales sexuels.

Certaines des femmes qu’il avait violées ont été contraintes de prendre des pilules contraceptives, a déclaré CC au tribunal.

Interrogé sur les 69 000 pilules contraceptives trouvées chez lui par la police, Oktar a déclaré qu’elles étaient utilisées pour traiter les troubles de la peau et les irrégularités menstruelles.

Sa chaîne de télévision en ligne A9 a commencé à émettre en 2011, suscitant des critiques des chefs religieux turcs.

Une des femmes présentes à son procès, identifiée uniquement comme CC, a déclaré au tribunal qu’Oktar avait abusé sexuellement d’elle et d’autres femmes à plusieurs reprises.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook