Afrique

UA : le Bénin se réjouit du choix du thème et sa stratégie de développement », selon le ministre Agbénonci

L’investigateur 9/02/2021 à 15:45

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Aurelien AGBENONCI représente le chef de l’Etat à la 34 ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) qui se tient du 06 au 07 février 2021 par visioconférence.

La cérémonie d’ouverture du Sommet a été ponctuée par les allocutions du président Sud-africain et président sortant de l’UA M. Cyril Matamela RAMAPHOSA, du président de la Commission de l’UA M. Moussa Faki MAHAMAT puis le discours d’acceptation de M. Felix TSHISEKEDI, président de la République Démocratique du Congo et président entrant de l’UA. Ces différents discours ont été suivis du lancement du thème de l’UA pour l’année 2021 intitulé : ‘’ Arts, Culture et Patrimoine : des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons’’.

Lire aussi : Bénin  : les grandes décisions du conseil des ministres de ce mercredi

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Aurelien AGBENONCI se réjouit particulièrement du choix de ce thème en ce sens que le Bénin a choisi les arts, la culture et le patrimoine, le tourisme comme facteurs de croissance de son économie. ‘’Nous pouvons faire un parallélisme entre le choix de ce thème et la stratégie de développement du Bénin. Il est heureux que l’Union Africaine s’inspire de ce que les Etats font de bien. Que l’Union Africaine choisisse ce thème, cela veut dire que le Bénin, dans ce domaine précis, est sur la bonne voie’’ fait-il observer.

Le Bénin fera parler de lui en tant que pionnier du processus de restitution des biens culturels. Car, son exemple pourrait inspirer l’organisation continentale quant aux mécanismes à mettre en place pour appuyer les initiatives des Etats membres et les demandes de restitution adressées aux pays détenteurs desdits biens.

Lire aussi : Ganiou Soglo : « je ne suis pas en grande forme, j’ai trois à quatre cotes fêlées »

Outre le thème de cette année, des questions majeures qui engagent la vie de l’Union sont abordées. Il s’agit notamment de l’évolution de la réforme des instances de l’institution continentale. Le chef de la diplomatie béninoise a indiqué qu’il veille personnellement sur le cas de la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui a habilement modifié son règlement intérieur le 1er septembre 2020 sans en faire mention dans son rapport d’activité.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 est une préoccupation majeure de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine. La mutualisation des forces, des moyens ainsi que du savoir-faire reste aujourd’hui une nécessité pour l’Union afin de combattre efficacement cette pandémie. Le ministre Aurelien AGBENONCI dira à cet effet que l’approche adoptée par le Bénin dans la gestion de cette pandémie est reconnue par l’OMS comme l’une des meilleures sur le continent. ‘’Ce sommet va permettre de rappeler aux peuples africains d’être vigilants’’ ajoute-il.

Lire aussi : Léhady  : ce que ressent l’ex-maire de Cotonou après l’agression de son frère

L’un des enjeux majeurs de ce Sommet, c’est aussi le lancement de la Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Il en de même pour le renouvellement de l’exécutif de la Commission de l’UA et la nomination de six commissaires élus par le Conseil exécutif. Quant à ce dernier point, le Bénin s’associe à la stratégie convenue par la CEDEAO lors de sa session extraordinaire du 2 février.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook