Bénin

Yayi : son retour sans crainte au Bénin revendiqué, lire les détails sur les tractations

L’investigateur 21/09/2021 à 13:16

L’ancien président du Bénin, Boni Yayi est de retour au pays. Parti un peu avant la présidentielle de mai 2021, le prédécesseur de Patrice Talon est annoncé en exil surtout après la traque des proches de l’opposition, au lendemain du scrutin.

Apparu au domicile des Soglo à la Haie Vive le samedi 18 septembre 2021, l’ancien président Boni Yayi bien que calme, fait le chou gras des médias. Non seulement dans sa parution du lundi 20 septembre, le journal Le Matinal a égrené les problèmes qui attendent l’ancien patron de la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD), mais le canard est allé loin, pour évoquer les dessous de son retour. Selon cette source, le retour de Boni Yayi est d’ores et déjà revendiqué.
La preuve sur sa page facebook du 19 septembre, le politologue Richard Boni Ouorou a déjà écrit : « Que l’on veuille ou non, Thomas Boni Yayi n’aurait pas pu rentrer chez lui tranquillement au Bénin sans notre dernière initiative (Convergence nationale-Réconciliation). Nous avons permis de le remettre au cœur du débat politique, et ce, dans une toute autre approche et d’autre manière. » Le même auteur de cette publication va plus loin, en détaillant sa stratégie pour le retour de l’ex-chef de l’Etat au pays. « En sous-estimant qu’il était prêt à saisir la main tendue du Chef de l’Etat, Patrice Talon, nous avons manœuvré à lui fournir une totale couverture médiatique, mais en même temps chargé l’opinion à porter un autre regard sur ses perspectives une fois de retour au pays », ajoute Richard Boni.

| Lire aussi : Abomey-Calavi : les chargements hors-parc, sources de nombreux cas d’accident interdits

| Lire aussi : Affaire 39 hectares : nouvelle convocation de l’ancien ministre Dassigli

| Lire aussi : Ajavon : saisie d’un de ses biens dans affaire redressement fiscal, voici les details

Un autre acteur cité selon des sources

Sans être dans le secret des dieux, on peut déduire à partir de la publication du politologue Richard Boni qu’il y a eu des tractations, ce qui est plausible pour que Boni Yayi retourne au bercail sans crainte.
En dehors de Richard Boni, certains citent un ancien président de la sous-région qui aurait établi le pont entre Boni Yayi et Patrice Talon. L’ancien banquier et son successeur qui se regardaient autrefois en chiens de faïence. En tout cas, le retour en douce du président d’honneur du parti de l’opposition, Les Démocrates est parlant. Surtout à une période où les procès des proches de l’opposition incarcérés pour « financement du terrorisme » ; « participation à une association de terroristes » ; ou encore « atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux », sont devant la commission d’instruction de la Cour de répression des infractions économiques (CRIET), et attendant d’être vidés. Alors qu’avant la présidentielle, les publications de Boni Yayi sur sa page facebook ont semblé insinuer qu’il est opposé à la tenue de cette élection dans des conditions que tout le monde connaît.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook