Présidentielle 2021

Yayi : une réplique sage et douce à l’ex-président, après sa publication

L’investigateur 11/02/2021 à 12:37

A la sortie de l’ancien président Boni Yayi, on s’attendait à la réplique des proches du pouvoir. Parmi les premières réactions enregistrées, il y a celle de Hermann Dimitri Adankpo que voici.

RÉACTION SAGE ET INTELLIGENTE DE HERMANN DIMITRI ADANKPO

Je demande à toute la jeunesse béninoise, quel que soit son bord, ses convictions et ses frustrations de garder le calme et la sérénité

Je demande aux forces armées béninoises, de garder le calme et la sérénité, tout en gardant à l’esprit le principe de l’ordre constitutionnel, et de la défense de l’intégrité du territoire national, du maintien de la stabilité et de la paix

Lire aussi : Conseil des ministres : les grandes décisions de ce mercredi 10 février

Je demande humblement au peuple entier de garder le calme et la sérénité, pour continuer à mériter sa pretigieuse place dans le concert des nations, Bénin sans conséquences graves, Bénin havre de paix

Je demande aux activistes de tous les bords, de garder le mêmê calme et la même sérénité, chacun dans le couloir de ses convictions et de ses opinions libres et responsables, chacun et tous dans notre légendaire convivialité, invectives amicales, adversités élégantes, qui ont toujours pris fin autour d’un pot au stade Mathieu Kérékou

Enfin, rupturiens mes amis, combattants de tous les temps, patriotes malgré tout, patriotes malgré les frustrations probables engendrées par notre propre camp.

Je vous dis merci et félicitations pour la constance,

Merci et félicitations pour la fidélité et la loyauté

Lire aussi : Aïvo  : le candidat aux élections d’avril, affecté par le décès d’un proche

Merci et félicitations pour votre foi inaliénable aux idéaux de la Rupture

Comme vous vous en doutiez, Thomas Boni Yayi, fidèle à sa logique, vient d’annoncer les couleurs

Je vous prie de regarder ses agissements et ses menaces à peine voilées, avec un total détachement et d’avancer

Mais je vous demande en tant que révolutionnaire, capable d’entendre l’herbe pousser, de savoir décoder les signes

Lire aussi : Korogoné au parti de Houndété : « c’est le voleur qui criait au voleur »

Boni Yayi vient de nous rappeler que ça y est, comme en 2016, que la conquête du pouvoir n’est pas un dîner de gala, et le destin dun pays nest pas une affaire de flemmas

Nous, vous, voici, à un nouveau carrefour de l’histoire, où il faut oublier les sous patrons de la Rupture, qui ne savent pas d’où est venue l’eau pour se retrouver dans le coco. Je parle des arrivistes, soi disant technocrates qui jouissent allègrement de votre victoire, vous regardant de haut, en mettant tous les torts sur le coup de Patrice Talon.....

Oubliez les et faisons le combat de notre temps, ils n’en savent pas grande chose

Le pays nous appelle, il nous demande une deuxième fois de nous mobiliser comme un seul homme et de montrer la voie de la paix à Boni Yayi et ses complices

Le 11 Avril 2021 nous tiendrons le pari de la présidentielle dans l’ordre normal du processus électoral

Lire aussi : Amoussou  : le parti de Yayi répond à sa conférence de presse du samedi, ce mercredi

Après la victoire inévitable, la jeunesse militante regardera Patrice Talon en face et lui dira courageusement sa vérité

Une chose compte aujourdhui : le pays et sa marche courageuse vers l’avenir

Le maintien de la Rupture et l’exploration de la Renaissance

Laissez Boni Yayi glisser vers l’interdit, la réplique sera douce mais ferme

Debout les amis !

Hermann Dimitri ADANKPO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook