Bénin

Déclaration à Parakou : des femmes leaders clament leur neutralité et démontrent le but visé à travers leur combat

Bénédicte BANKOLE 30/10/2020 à 10:59

Ce jeudi 29 octobre 2020, les femmes leaders engagées pour la paix ont tenu une conférence de presse à Parakou pour éclairer l’opinion publique. L’objectif de cette sortie médiatique est d’apporter un démenti formel à tout ce qui est orchestré pour faire échouer leur marche prévue pour le samedi 31 octobre 2020. A travers une déclaration lue par leur présidente, Madame Yankpè Marie-Reine, elles ont remis les pendules à l’heure.


Lire leur déclaration

« Nous femmes Leaders engagées pour la paix au Bénin, nous venons par cette occasion éclairer l’opinion publique suite à l’organisation de la grande sortie des femmes au niveau des marchés publique du Bénin, prévue le samedi 31 octobre 2020. Les rumeurs font état de ce que cette activité a été commanditée par certains acteurs politiques. Vu l’envergure nationale que cette sortie pourrait engendrer et combien de fois noble et pacifique, certains individus qui ne veulent pas éprouver cette idée noble et d’intérêt national s’y opposent.

Lire aussi : Côte d‘Ivoire : l’opposition demande l’ouverture d’une enquête de l’ONU et de la CPI après les récentes exactions

Nous venons par la même occasion dire aux peuples béninois qu’aucune main invisible ne nous guide. Et cette activité n’a aucune connotation politique. Nous ne sommes pas pour un parti ou pour un autre. La seule chose que nous demandons, nous femmes leaders engagées pour la paix au Bénin, c’est la paix, rien que la paix. Ce qui se dit autour de cette activité du samedi 31 octobre n’est que du sabotage.

Chers populations, mesdames et messieurs, pour être plus convainquant, cette mobilisation des femmes verra le jour grâce aux différentes cotisations de celles qui sont acquises à la cause et qui ont compris l’enjeu, combien important au développement du Bénin.

Vous convenez avec nous que la paix est gage du développement. C’est pourquoi nous demandons au président de la république Patrice Talon, avec les larmes aux yeux de nous écouter pour qu’il n’y ait plus des échauffourées comme ça s’était passé lors des législatives de 2019. Cette fois-ci aucun bain de sang ne nous éclabousse. Nous interpellons tout le peuple béninois, tous les politiciens tous bords confondus à se joindre à nous pour qu’ensemble nous prenons le chemin de la paix.
Nous martelons que cette activité ne sera pas une occasion de violence, ni de vandalisme.

Lire aussi : Afrique : Aïvo, « Je suis heureux d’aider au retour de la démocratie au Mali »

Par conséquent tout individu surpris sera conformément puni à la loi. Comme vous le savez, la paix est l’incarnation de la femme. C’est pourquoi, nous souhaitons une organisation apaisée, équitable, libre et inclusive de l’élection présidentielle 2021.
Nous voudrions rappeler aux uns et aux autres que seules les commerçantes des différents marchés ont contribué de différentes manières pour que cet événement soit une réalité. Nous défions quiconque de dire que nous avons été parrainés par les opposants. Nous n’avons reçu aucune contribution venant des opposants comme certaines personnes le font croire. Nous demandons au président de la République Patrice Talon d’inviter les autres politiques mouvanciers comme opposants au dialogue avant qu’il ne soit trop tard »



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook