Actualité

Adébayor : sa déclaration aux obsèques de Bakayoko, objet de dissertation philosophique dans un lycée

L’investigateur 28/03/2021 à 13:51

Des lycéens au cours de leur devoir du mois de mars ont été confrontés à un sujet de dissertation philosophique, extrait de la déclaration de Adébayor. C’était lors des obsèques de l’ancien ministre ivoirien, Hamed Bakayoko à Abidjan.

Lire aussi : CAN 2022 : le Nigeria qualifié avant son match contre le Bénin

« Chers frères ivoiriens, je suis avec vous. Je suis ici parce que Hamed Bakayoko était un homme bon. Sa mort est une grande perte. Il a beaucoup fait. Aujourd’hui qu’il n’est plus là, il nous appartient à nous jeunes de faire ce qu’il n’a pas pu faire. On est né dans la rue, on va partir dans la rue. Désormais, appelez-moi Sheyi le chinois ». Il s’agit d’un morceau choisi de la déclaration de Adébayor au stade Ebimpe d’Abidjan au cours des obsèques du feu Hamed Bakayoko, ancien premier ministre ivoirien.

Seulement, à la grande surprise de tous, la déclaration de la star togolaise de Football a fait écho dans un lycée public au Togo chez lui.

Lire aussi : Bénin : voici la nouvelle invite de Patrice Talon aux internautes

En effet, le lycée de Bè-Kpota 1, situé dans le quartier Bè-Kpota à Lomé a proposé, comme sujet de dissertation philosophique, lors de son devoir de mars l’une des déclarations de Emmanuel Adébayor au stade olympique d’Ebimpe, à la veillée artistique dédiée au Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, décédé en Allemagne officiellement des suites d’un cancer fulgurant, rapporte Togotribune.

Voici le sujet qu’a proposé ce lycée à ses élèves.

« Durant son allocution à la veillée artistique de feu Hamed BAKAYOKO, l’international footballeur Togolais Adebayor SHEYI a déclaré : « …On est nés dans la rue, on va partir dans la rue ». Expliquez et discutez cette affirmation.
Un sujet que les élèves ont eu à traiter durant 3 heures.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook