Afrique/justice

Bénin : l’ancien maire de Cotonou, Léhady Soglo parle de sa condamnation par la Criet

L’investigateur 2/08/2020 à 22:31

Condamné le 30 juin 2020 par la Cour de répression des infractions économiques et du Terrorisme (CRIET), l’ancien maire de la ville de Cotonou, Léhady Soglo silencieux depuis lors, a donné de ses nouvelles. C’était à l’occasion de la célébration de la fête de l’Indépendance.

Muet comme une tombe sur le sujet relatif à sa condamnation depuis le verdict rendu par la juridiction spéciale, Léhady Soglo, a profité de son message aux Béninois dans le cadre de la célébration de l’anniversaire des 60 ans de l’Indépendance du Bénin pour évoquer le sujet de façon superficielle.

Lire aussi : Université de Parakou : une commission d’audit révèle des résultats tronqués

En effet, condamné par défaut le mardi 30 juin 2020 à 10 ans de prison, une amende de cinq millions F Cfa en plus la somme de 267.005 millions F Cfa à titre de dommages-intérêts à l’Etat béninois, l’ex-maire ne s’est jamais prononcé sur le verdict. Mais plus d’un mois après, il commente cette sentence judiciaire qu’il qualifie de jugement politique. La preuve dans son message adressé aux Béninois, il dit ceci : « Je vous épargne les méandres de mes mésaventures personnelles récemment conclues par un verdict qui démontre à souhait l’acharnement politique dont je suis l’objet », a écrit l’ex-président de la Renaissance du Bénin. Des propos qui en somme, rendent hommage à Jean de La Fontaine dans sa Fable Les Animaux malades de la peste : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

Lire aussi : Bénin  : Tchomogo fait des révélations sur son passage à la tête des Écureuils

Suspendu pour malversations à la tête de la municipalité de Cotonou, Léhady Soglo révoqué en 2017 sera condamné parce que selon la CRIET, il est « coupable des faits d’abus de fonction en sa qualité de maire d’alors », mais « relaxé au bénéfice du doute pour des faits de détournement de deniers publics et de corruption dans la passation des marchés publics ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook