Actualité

Bénin : les garanties de Kemi Seba à Nadine Okoumassoun après sa sortie de prison

L’investigateur 7/08/2022 à 17:12

C’est à travers un post sur son compte facebook que le président de l’ONG Urgences Panafricanistes, Kemi Seba a annoncé avoir reçu la jeune opposante, Nadine Okoumassoun, sortie fraîchement de prison.

Sortie de prison le jeudi 28 juillet 2022, la jeune militante de l’opposition Nadine Okoumassoun a été reçue par Kemi Seba.
« Rencontre de Kemi Seba avec la jeune opposante béninoise Nadine Okoumassoun, incarcérée pendant plus d’1 an par, parce qu’elle avait eu le tort de demander des élections plus libres et transparentes, parce qu’elle avait eu le tort de réclamer plus de justice sociale pour la majeure partie de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté. », peut-on lire dans le texte. Mais, après cette visite rendue à Kemi Seba, on peut dire qu’elle est désormais protégée vu que son hôte lui a offert de garanties. « Elle a été persécutée (… ), femme activiste esseulée dans un pays où le président célèbre les MINO (amazones) mortes, mais les détruit de leur vivant. Mais cette injustice est désormais terminée. Notre ONG @urgences_panafricanistes compte désormais l’entourer, et l’accompagner .Et rien ni personne ne pourra nous en empêcher. », a écrit Kemi Seba dans sa publication.

| Lire aussi : Toboula : hommage réclamé pour l’ex préfet après le dévoilement des trois monuments et l’embellissement de Cotonou

En effet, après la présidentielle d’avril 2021, Nadine Okoumassoun a été interpellée tout comme d’autres militants, proches de l’opposition, parce qu’ils étaient visés par la justice. Mais plus d’un an après leur séjour carcéral, ils ont recouvré leur liberté après avoir bénéficié d’un non-lieu en audience. Au nombre de trente, la libération de ces militants parmi lesquels figure Nadine Okoumassoun a été saluée par les opposants en particulier l’ancien président béninois, Nicéphore Solgo qui a fait publier un communiqué le vendredi 29 juillet 2022, depuis Paris pour féliciter le président Patrice Talon et lui demander d’aller au-delà. C’est-à-dire, d’user de tout son pouvoir pour que tous ceux qui sont encore en prison y compris l’ancienne ministre, Réckya Madougou et le Professeur Joël Aïvo soient libérés et que les exilés retournent au pays.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook