Présidentielle 2021

Bénin :Talon annonce sa candidature dans la commune d'Adjohoun

L’investigateur 15/01/2021 à 21:57

Seuls les moins avisés pensaient qu’il n’allait pas répondre favorablement aux appels de ses proches. Le président de la République Patrice Talon a, en fin de tournée, accepté d’être sur le départ pour avril prochain.

En fin de sa tournée nationale et plus précisément dans la commune d’Adjohoun, le chef de l’Etat, Patrice a confirmé qu’il sera candidat à un second mandat.

Lire aussi : Bénin  : voici les 08 exigences du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD)

« ... je serai candidat pour le renforcement de la bonne gouvernance... », a déclaré Patrice Talon devant une foule venue l’écouter. Déjà dans la journée d’hier à Missérété, il a avoué qu’il sera candidat sans pour autant être formel. Faisant le bilan de ses réalisations sous son quinquennat, Patrice Talobn a dit : « si en un mandat, nous avons construit 22 stades municipaux, un mandat en plus ça va ». Très doué stratégiquement, il l’a annoncé avant de chercher à semer le doute et se reprendre pour nuancer : « même si ce n’est pas avec M. Talon ». Plus loin, il dira : « Je serai candidat pour défendre la démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance... Rien que pour rendre durable la bonne gouvernance jusqu’à cela soit un acquis pour chacun et pour tous, je resterai dans la dynamique... »

Quid des implications d’une annonce de candidature

Lire aussi : FRD  : entre adhésion ou rejet, voici la position du parti de Sébastien Ajavon

A dire vrai, il faut analyser le personnage politique Patrice Talon depuis qu’il est à la tête du pays. Pour en conclure à travers ses actes et déduire en désespoir de cause qu’il s’agit d’un personnage fin et épris de roublardise. Un terrain sur lequel ses adversaires n’arrivent pas à l’avoir. Toujours introverti et posé, Patrice Talon a avisé depuis des mois que des blocs soutenant ses actions ont porté leur choix sur lui.
Mieux il a déjà battu campagne à travers cette tournée nationale qui vient de s’achever dans les 77 communes. Un autre terrain sur lequel il est encore en avance sur ses adversaires. Car, le contexte de la Civid-19 demeure et il n’est pas exclu que la présidentielle se passe sans grand contact entre les foules et les candidats. Ce schéma a été déjà essayé lors des communales du dimanche 17 mai 2020. En d’autres termes, les adversaires de l’ancien magnat du coton n’auront plus de temps nécessaire pour battre campagne. Ce qui insinue que le K.O dont parlent ses proches est bien possible sinon en téléchargement.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer