Actualité

Burkina Faso : décès du président du Conseil constitutionnel à Paris

L’investigateur 19/02/2022 à 21:12

Le président du Conseil constitutionnel du Faso Kassoum Kambou est décédé, ce 19 février 2022 à 66 ans à Paris. Malade, il n’a pas pu assister à la cérémonie de prestation de serment du nouvel homme fort du pays Paul Henri Sandaogo Damiba.

Le Conseil constitutionnel s’est réuni le 16 février 2022 pour la prestation de serment du président du Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), sans son président Kassoum Kambou. Malade, il vient de rejoindre le père céleste.

| Lire aussi : Talon : un autre meeting en vue pour dénoncer la cherté de la vie sous lui, les détails

Kassoum Kambou a été nommé, sous la Transition, en remplacement de Albert Dé Millogo, comme président du Conseil constitutionnel par décret n°2015-208/PRES-TRANS/PM daté du 25 février 2015. Il a prêté serment le 13 mars 2015 devenant le 3e président de cette haute juridiction de l`Etat en matière constitutionnelle et électorale née de l`éclatement, en l`an 2000, de la Cour suprême, rapporte Waakatsera.

| Lire aussi : Jihadistes à Lalo : voici la réaction du maire William Fangbédji

Magistrat de grade exceptionnel, le défunt a plus de 30 ans d’expériences dans la magistrature ainsi qu’une expertise dans le domaine des droits de l’homme. Titulaire d’une maîtrise en droit, option Droit des affaires, il est diplômé de l’Ecole nationale de magistrature de Paris en France. Il fut conseiller à la Cour de cassation depuis juillet 2002 avant sa nomination à la tête du Conseil constitutionnel.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer