Football

Cameroun : Eto’o et la Fécafoot définitivement condamnés dans le dossier Conceiçao

L’investigateur 6/11/2023 à 16:11

Le Tribunal fédéral suisse a rendu son verdict dans le litige qui oppose la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à son ex-sélectionneur, Antonio Conceiçao. La juridiction a tranché en faveur du technicien portugais.

Samuel Eto’o et la Fécafoot doivent verser un peu plus d’un milliard de F CFA à Antonio Conceiçao. En effet, après la 3è place des Lions Indomptables à la CAN 2021, organisée par le Cameroun, le président de la Fédération camerounaise de football a décidé de virer son sélectionneur. Il a ensuite nommé Rigobert Song pour sa succession. Le technicien portugais a saisi la FIFA pour licenciement abusif. La Commission du Statut du Joueur a condamné en février 2022, la Fécafoot à verser 1,6 million d’euros, soit 1 050 480 103 à Antonio Conceiçao.

L’instance présidée par Samuel Eto’o avait fait appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport, qui a confirmé en mai 2023, la condamnation prononcée par la FIFA. La Fécafoot a décidé de saisir le Tribunal fédéral suisse (TFS) pour un dernier recours. Cette juridiction l’a aussi déboutée, confirmant définitivement la sentence de la FIFA. La Fédération camerounaise de football doit en plus régler les frais judiciaires de 16 500 francs suisse (17 000 €) mis à sa charge, et une indemnité de 18 500 francs suisse (un peu plus de 19 000 €) au coach actuellement au chômage « à titre de dépens ».

Lire aussi : [Neymar : une fraîche mauvaise nouvelle pour le brésilien blessé)>https://www.linvestigateur.info/?Neymar-une-fraiche-mauvaise-nouvelle-pour-le-bresilien-blesse&var_mode=calcul]

Les arguments de la Fécafoot rejetés

Dans son recours devant le Tribunal fédéral suisse, la Fédération camerounaise de football a justifié sa décision de licenciement d’Antonio Conceiçao par le non-respect de l’obligation contractuelle par ce dernier, à savoir remporter la CAN 2021 (organisée au pays) ou d’atteindre la finale. Cet argument a été rejeté par le TFS qui estime que le technicien n’était pas soumis à une telle obligation, si ce n’est d’atteindre la troisième place de la compétition ; ce qui a été le cas avec la victoire contre le Burkina Faso à la séance des tirs au but, après un nul de 3 buts partout. De plus, l’argument selon lequel les obligations financières liant Antonio Conceiçao au Cameroun incombent au ministère des Sports est infondé selon la juridiction. C’est donc la Fécafoot qui doit payer les 1,6 million d’euros au Portugais.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook