Afrique/pandémie

Covid-19 : Boni Yayi, son plus ardent souhait contre la pandémie

L’investigateur 11/05/2020 à 09:00

Dans un message laissé sur sa page facebook ce dimanche 10 mai 2020, l’ancien président du Bénin, Boni Yayi s’est une fois encore penché sur la crise sanitaire, liée au Covid-19. A l’en croire, il est heureux de se rendre compte qu’un partenariat mondial, sous l’égide de l’Union européenne ait abouti à la mobilisation de 7.4 Milliards d’euros pour financer entres autres, la recherche d’un vaccin. Mais seulement, le prédécesseur de Patrice Talon souhaite ardemment une action concertée entre les laboratoires pour la découverte d’un vaccin, susceptible de permettre qu’on mette fin à la pandémie du Covid-19.

La pandémie du Covid 19 et notre vie

Je salue la décision des Nations Unies /OMS de faire du traitement du coronavirus une urgence internationale. Le Cri de cœur de cette institution internationale qui s’inquiète de la propagation de cette pandémie dans le monde de manière générale et sur le continent Africain en dépit des efforts salutaires de nos nations.

Je tiens à rendre hommage également à l’Union Africaine pour avoir commandité une étude sur un éventuel vaccin en Espagne et en Norvège qui nous aiderait à en finir avec cette pandémie.

Lire aussi : Togo : La dynamique Kpodzro fait le pari de libérer les togolais, septembre prochain

Les chiffres effroyables des victimes croissent à une vitesse exponentielle soit environ 4 millions de contaminés dans le monde pour 300 000 morts dont 2000 en Afrique seule. Ce bilan particulièrement lourd ne peut que nous alerter alors que la plupart des pays sont entrain de mettre en place les plans de déconfinement et relancer l’économie. À quand un traitement curatif et un vaccin universellement reconnus ?

Les limites du monde de la science sont probablement liées à la recherche des profits au niveau des laboratoires de recherches.
Maintenant que le Partenariat Mondial organisé sous l’égide de l’Union Européenne a pu récolter près de 7.4 Milliards d’euros pour financer entres autres la recherche d’un vaccin, mon souhait est que ce soit des engagements à décaissements rapides. La démarche doit permettre d’éviter les rivalités entre les chercheurs, quels que soient leurs pays d’origines, des laboratoires privés comme publics et la recherche de profit. L’objectif est d’accélérer la sortie d’un vaccin universellement et consensuellement reconnu et accessible à tous.

Evitons la guerre entre les nations. Evitons la guerre entre les laboratoires publics comme privés quelques soient leurs pays d’origine. Travaillons avec harmonie, mutualisons nos efforts, harmonisons nos procédures et procédons à des échanges d’informations entre nations au sein du monde scientifique. La même démarche doit être au niveau des orfèvres de la pharmacopée traditionnelle qui réponde à la norme scientifique.

Soyons sereins, Dieu est au contrôle. Le déconfinement méthodique doit nous rassurer. Ne déconfinons pas pour reconfiner après, comme certains le disent. Nous devons réduire l’incertitude de l’environnement dans lequel nous nous mouvons. Nous regrettons déjà 300 000 morts dans le monde même si notre planète compte 7 milliards d’âmes. La vie de l’Homme est précieuse.

Déjà dans un pays européen reconnu comme vertueux dans la gouvernance du Covid-19, le déconfinement se traduirait déjà par une flambée de contagions dans une localité de ce pays. Mais ce déconfinement est inévitable car l’activité économique doit être relancée pour mettre fin à la misère de nos peuples.

Lire aussi : Covid-19-Noël Chadaré : le syndicaliste propose une « reprise des cours par vague » au gouvernement

L’Homme a pu trouver un vaccin pour certaines pandémies comme la variole, la poliomyélite, le tétanos, la tuberculose etc. Par contre certains virus défient l’Humanité comme le cas du SIDA et d’autres dont le traitement se contente de médicaments et de règles d’hygiène.
Nous devons continuer de renforcer les mesures de précaution, tests, confinement, cordon sanitaire et des mesures de traitements déjà en cours. Faisons preuve de discipline où que chacun se trouve et quelques soient nos responsabilités.

Pour cette histoire de coronavirus ayons la foi que le Père Céleste n’en fera pas une écharde dans la chair de l’apôtre Saint Paul ( 2 Corinthiens ch.12 v 7-8) pour nous empêcher de nous enorgueillir même s’ils nous a donné la possibilité d’intercepter les missiles Patriotes par des anti-Patriotes. Il nous donnera toujours la vie.

Courage pour le Covid 19.

Excellent mois béni de Ramadan.

THOMAS BONI YAYI

Ancien président de la république
Ancien président de l’Union Africaine




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook