Afrique/pandémie

Covid-19 : Mouvement d'humeur du personnel soignant au Chu Campus de Lomé

L’investigateur 28/08/2020 à 15:36

Le personnel du CHU de Lomé a observé une cessation de travail, réclamant plus de protections en pleine crise de Coronavirus. Le mouvement d’humeur s’est déroulé dans la matinée de ce jeudi 27 août 2020.

« Il y a eu un agent qui a été infecté, ce qui signifie que tout le personnel devrait être mis en quarantaine ou pris en charge. Mais il s’est fait que l’information n’était pas arrivée au sein du personnel même », explique Eric Essohanam Hainga, le délégué du personnel au CHU Campus de Lomé, à radio oreole. A travers cette intervention, le délégué du personnel retrace le contexte de ce mouvement d’humeur qui à priori, est fondé parce qu’il s’agit de la vie du personnel soignant de ce grand centre de santé. « N’ayant appris la nouvelle que ce matin, les agents sont sortis spontanément manifester leur mécontentement sur la gestion qui est faite de ce cas », en a-t-il rajouté.

Lire aussi : Criet  : des syndicalistes écoutés à Porto-Novo, dans le collimateur de la juridiction spéciale

Très touché, un autre manifestant maugrée : « C’est de la pagaille. Il nous faut le même matériel de protection utilisé pour la prise en charge des cas confirmés au covid-19 ». Par la même occasion, les protestataires souhaitent que les suspectés du Covid-19 soient mis à l’écart contrairement à la méthode utilisée où ils sont « mis dans les mêmes cabines que les cas confirmés », rapporte Togo Tribune.
Ces manifestants tiennent aux revendications et menacent de durcir le ton dans les jours à venir au cas où les autorités feraient la sourde oreille.
Rappelons que ce mouvement d’humeur n’est pas le premier du genre depuis que la pandémie a commencé.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook