Bénin

Covid-19 : l'honorable Délonix Kogblévi implique les artisans dans la lutte contre la pandémie

Judicaël C. GBETO 22/04/2020 à 09:01

Lancé dans une tournée itinérante à la recherche de solutions locales contre le Covid-19, l’honorable Délonix Kogblévi est fier du génie béninois. Le jeune député à l’Assemblée nationale était avec les artisans couturiers et couturières de la 15ème Circonscription électorale, les étudiants chercheurs de l’URMAPha et les responsables de l’industrie Béninoise des Corps Gras (IBCG).

Dans cette lutte quotidienne contre cette pandémie surnommée Covid-19, tous les moyens sont bons pour sauver les populations. Au Bénin, c’est le confinement, les sensibilisations et le respect des mesures de protection qui aident à, quel que peu, contenir ce mal sanitaire. Le lavage des mains à l’eau et au savon, le port de masques et des gants au besoin, sont les mesures les plus courantes. Mais comment s’en approvisionner en cette période de vache maigre ?
Dans le but de mettre ces produits de toute première nécessité à la disposition des populations, chacun y va de ses méthodes et de ses moyens. Au lieu donc d’en acheter seulement quelques-uns et de les distribuer, l’élu de la 15è CE et deuxième Secrétaire à l’Assemblée nationale, Délonix Kogblévi a trouvé la solution adéquate. Il faut les produire sur place et en quantité suffisante. Le « Consommons-local » est donc la politique de ce brillant acteur de la vie politique nationale. « Des matériaux locaux, une main d’œuvre et une production locale, pour une consommation locale, c’est l’une des exigences que nous impose la pandémie du coronavirus, qui nous appelle avant toute importation à compter sur nos propres forces », a laissé entendre le député.

Enfin, les motifs de la tournée dévoilés

Lire aussi : Drame : Un camion gros-porteur tue un tailleur en pleine agglomération à Malanville

Au cours de la tournée pour la promotion du Consommons-local, il a reçu dans la matinée de ce vendredi 17 avril 2020, une délégation des couturières et couturiers basés dans la 15ème Circonscription électorale. Avec eux, il a été principalement question de la confection à grande échelle de cache-nez aux normes fixées par le ministère de la santé, au profit des populations les plus démunies. Dans la soirée de ce même jour, il a rencontré les étudiants chercheurs de l’unité de Recherche en Microbiologie Appliquée et Pharmacologie des Substances Naturelles (U.R.MA.Pha). Leur mission sera de produire à moindre coût, un gel hydroalcoolique (GHA) plus efficace. Il faut mentionner qu’en fin de soirée, il y a eu la rencontre avec le Directeur de l’EPAC, Guy Alain ALITONOU, ingénieur électronicien, concepteur d’une magnifique machine hybride (énergie solaire et conventionnelle) à laver les mains, qui réagit aux capteurs, distribue du savon liquide et dont la minuterie est réglée de sorte à vous laisser le temps de bien vous frotter les mains avant de vous donner l’eau, sans toucher au dispositif. La rencontre avec les responsables de l’industrie Béninoise des Corps Gras (IBCG), (ex SONICOG) a été l’occasion pour l’honorable de redonner vie au savon made in Bénin, PALMIDA.

Lire aussi : Covid-19 : une actrice ivoirienne écope de 2 millions d’amende pour non respect du confinement
Les gels demandés aux étudiants chercheurs

Premier client de ces différents produits à fabriquer, le député a déjà, séance tenante, lancé plusieurs commandes et confie qu’il fera faire le même geste par beaucoup d’autres autorités.

Judicaël GBETO



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook