Bénin/justice

Criet : 10 ans de prison pour un militaire coupable de détournement de deniers publics

L’investigateur 1er/07/2020 à 22:51

Un militaire a été pris ce mardi 30 juin 2020 dans la nasse de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIEt). A la barre, il a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de prison ferme.

Reconnu coupable de détournement de deniers publics d’un montant de 10. 250. 000 Fcfa, Mohamed. Z., militaire de grade major et comptable de formation en service à la direction des Services de l’intendance des Armées (Dsia) à Cotonou n’a pas échappé à la sentence de la Criet. La preuve, il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

Lire aussi : Criet  : 10 ans de prison pour l’ex-receveur des impôts de Missérété

Une somme qui n’est que le reliquat de deux mois d’accessoires de salaire qu’on devrait verser au contingent béninois du 8e bataillon en mission de maintien de la Paix de l’Onuci en Côte d’Ivoire. Devant la Cour, le coupable a reconnu les faits, mais n’a pas dit ce qu’il s’est passé pour que les sous disparaissent.
Envoyé en mission novembre 2007 à juillet 2008 pour payer les soldats en mission de l’ONUCI en Côte d’Ivoire, ce militaire-comptable à l’Etat-major général des Forces armées (Fab) au Camp Guézo à Cotonou, a distrait les sous. Car, il était parti avec 30,6 millions. Or, le traitement mensuel de tous les militaires présents s’élève à 5,100 millions F Cfa. Donc au retour, il devrait ramener un reliquat de 10. 200. 000 F Cfa, représentant deux mois d’accessoires de salaire de ses frères d’armes en mission en Côte d’Ivoire, rapporte La Nation.

Lire aussi : Criet  : un inspecteur des impôts et un comptable condamnés à 7 et 10 ans de prison

Ce reliquat, Mohamed Z. ne l’a jamais reversé à ses supérieurs. Il a fallu la pression pour qu’il accède à la requête de sa hiérarchie qui réclamait le reste des sous. Mais une fois le coffre-fort ouvert, plus aucune trace d’argent. Reconnu coupable à l’époque, il a été placé sous mandat de dépôt le 13 juin 2008. Mais en liberté provisoire depuis 2010, il retourne en prison pour purger le reste de sa peine.
Car il est condamné au terme de la 11ème journée de la 4ème session criminelle à 10 ans de prison ferme par la Cour. Il doit rembourser la somme de 1. 200. 000 F Cfa à titre de dommages-intérêts à l’Etat béninois.

Lire aussi : Criet  : une dizaine de personnes condamnées à diverses peines à l’audience correctionnelle

Rappelons que le ministère public a requis une amende de 5 millions contre l’accusé. Mais son avocat, Me Elie Dovonou a invité la Cour à ne céder à cette requête. Car, il a demandé plutôt que la Cour déduise le montant de 2, 4 millions F Cfa de prime de fin de mission auquel a droit l’accusé une fois de retour de cette mission de l’Onuci du montant disparu à la charge de son client.
Constitution de la Cour
Guillaume Laly président
David Anani 1er Assesseur
Bienvenu Sohou 2è Assesseur
Célestin Kponnon ministère public
Jocelyn Sekou Greffier




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook