Présidentielle 2021

Houdé : son choix à la tête du Front de l’opposition critiqué. Lire les raisons

L’investigateur 15/01/2021 à 09:53

Le choix du tout premier président du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD), l’ancien député Valentin Houdé, est remis en cause par d’autres acteurs de l’opposition. Des arguments ont d’ailleurs été avancés pour étayer leur point de vue.

Lire aussi : Tribunal de Cotonou  : 83 millions d’amende, prison ferme pour 03 individus

Créé le mercredi 13 janvier 2021, le Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD) reçoit déjà, des critiques de la part d’autres acteurs de l’opposition. Pour le président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi en l’occurrence, les bases de la fondation dudit Front ne sont pas saines. Pour ironiser, il estime que « la margarine veut se prendre pour du beurre ». En d’autres termes, l’un des opposants farouches à Patrice Talon reste convaincu qu’on ne peut parler de Front commun de l’opposition au Bénin, sans l’associer encore moins d’autres acteurs tels que Candide Azannaï, Sébastien Ajavon et sa formation Union Sociale Libérale qui juridiquement, n’est pas en règle vis-à-vis des textes au Bénin.

Lire aussi : Etats-Unis : Donald Trump mis en accusation pour incitation à la violence

À défaut de les associer, l’auteur du texte qui circule sur les réseaux sociaux, renchérit qu’on devrait « tout au moins les consulter ». Mieux il soutient sa position an rappelant que le tout premier président du Front, l’ex-député Valentin Houdé a fait partie récemment du Bloc de la Majorité Présidentielle (BMP) au parlement avant de prendre ses distances vis-à-vis du régime à l’avènement du système partisan.

Donc à en croire ses propos, l’ancien questeur de l’Assemblée nationale a contribué à la mise en œuvre de certaines réformes issues des lois votées au parlement pendant qu’il y était encore ; en sa qualité de membre de la majorité présidentielle.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook