Bénin

Houéyogbé : les doléances du conseiller Agbodji à la délégation gouvernementale en tournée dans le Mono

Rollis HOUESSOU 15/05/2022 à 22:09

Les ministres Séverin Maxime Quenum, Oswald Homéky et José Didier Tonato ont été accueillis à la maison des jeunes de Houéyogbé dans l’après-midi du vendredi 13 mai pour échanger avec les populations et recueillir leurs préoccupations et suggestions sur la crise économique qui secoue le pays. Au sein des populations, des gens ont plaidé pour que la crise soit jugulée, et d’autres ont évoqué de tristes souvenirs pour leur localité sous l’actuel gouvernement.

Entre autres interventions, il y a eu celle du conseiller communal, Christophe Agbodji. Au cours de sa prise de parole au nom des jeunes de la commune de Houéyogbé, l’élu communal a souhaité la poursuite des réalisations des infrastructures en même temps que l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour lui, Houéyogbé veut un stade, des voies bitumées ou pavées et des marchés publics." Je suis conseiller communal et je suis malheureusement l’un des jeunes qui font la commune de Houéyogbé. Je n’avais pas prévu réagir mais ma réaction a été suscitée par l’intervention d’une maman qui nous a rappelé qu’elle a fait la prison pour avoir soutenu Talon. Nous sommes malheureusement nombreux, ces jeunes, ces femmes qui, jusqu’aujourd’hui, sommes nous créés des adversaires, des ennemis pour avoir cru en la possibilité de rêver d’un Bénin nouveau grâce au Président Patrice Talon.", a-t-il déclaré.

| Lire aussi : Carnet noir : décès de Pierre Adéchi ancien maire de la commune de Sakété

Poursuivant, il peint en noir la situation de Houéyogbé sous la gouvernance de Patrice Talon" Je suis presque choqué de devoir le dire. Mais la commune de Houéyogbé fait malheureusement partie de ces communes qui sont presque orphelines, sans député, sans ministre, sans personne. Et je voudrais remercier au passage le ministre Oswald Homeky et le député Dakpè Sossou pour tout ce qu’ils ont pu faire pour cette communauté. M. le ministre du Cadre de vie, vous ne le saviez peut-être pas. Mais Houéyogbé fait malheureusement partie de ces communautés du Bénin où il n’y a pas 2m de voie publique pavée. La seule voie pavée qu’on voit à Houéyogbé, c’est celle qui mène du bord du goudron au domicile privé du maire Cyriaque Domingo. Et je pense que cela doit être fait sur fonds propres. Mais lorsque qu’on prend la commune de Houéyogbé, nous restons toujours orphelins", a indiqué Christophe Agbodji.
" Nous n’avons pas un stade à Houéyogbé et même si nous devons rester affamés ne serait-ce que le temps de construire un stade à Houéyogbé, nous vous demandons de nous faire ce travail là. Même si on doit encore rester affamés à Houéyogbé pendant quelques mois, quelques années encore pour avoir un stade digne du nom, nous sommes prêts. Regardez le cadre dans lequel que nous vous recevons. Cela ne nous honore pas et parce que vous êtes également fils du Mono, je pense que cela ne vous honore également pas. Ces images iront ailleurs et on verra la communauté au sein de laquelle vous êtes issus", a-t-il martelé.

| Lire aussi : Bénin : après une tentative de suicide liée au mariage déjouée, elle est portée disparue depuis décembre dernier

Il n’a pas manqué d’entretenir les populations sur leur part de responsabilité dans cette situation et le rôle qu’elles doivent jouer et ce qu’elles doivent comprendre des actions du gouvernement pour les soulager.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook