Actualité

Houngbédji : la confiance doit être le leitmotiv du partenariat entre les Alliés, prévient l'ex président du Prd

L’investigateur 22/08/2022 à 09:58

C’est désormais officiel. Le mariage entre le parti Union Progressiste (UP) et le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) est célébré. Devant des parterres de militants, de sympathisants et de partis amis, du patriarche Bruno Amoussou, Père fondateur de l’Union Progressiste, des sages et personnalités des deux partis, le PRD de Me Adrien Houngbédji a accepté la dot de l’Union Progressiste ce dimanche 21 Août 2022 au Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo._

Ce n’est donc plus un projet ni un rêve. C’est devenu une réalité avec effet de surprise pour bon nombre d’acteurs politiques qui ne croyaient pas à l’annonce de la fusion entre ces deux grands partis légalement constitués sur l’échiquier politique nationale.

En effet, la fusion UP-PRD qui donne désormais vie à une nouvelle entité politique dénommée Union Progressiste, le Renouveau (UPR), s’inscrit dans la logique du renforcement du système partisan qui vise la formation de grands ensembles pour l’animation effective de la vie politique au Bénin. Cette fusion sort de la volonté manifeste des deux partis de se mettre ensemble pour servir plus utilement des populations, militants ou non.

Le parti Union Progressiste, le Renouveau est donc né pour matérialiser le renouvellement de l’offre politique afin de faire face aux enjeux de développement qui s’imposent désormais au Bénin.

| Lire aussi : Boni Yayi : une activiste prend sa défense et remet Léonce Houngbadji à sa place

| Lire aussi : Fusion Up-Prd : la signification du logo du nouveau parti créé ce dimanche

L’UPR trouve son fondement dans sa devise et traduit l’idée de fraternité et d’unité nationale autour d’un idéal commun, fédérer les acquis pour être une force de propositions crédibles, novatrices pour les citoyens.

En souhaitant la bienvenue à la marée humaine venue assister à cette ‘’cérémonie nuptiale’’ entre l’UP et le PRD, He Gérard Gbénonchi, Deuxième vice-président de l’UP et Président du Comité d’Organisation a précisé que cet événement est l’aboutissement d’un processus. « C’est le fruit de l’audace, de la foi et de la détermination. Peu sont ceux qui peuvent y croire, ou y ont cru ! Je pourrai même paraphraser l’orchestre Poly Rythmo en disant : Yélian… Yékoun vêdo o min… Même ici présentement, il y a des gens qui n’y croient pas et sont venus en curieux ! », a-t-il déclaré.

Dans son allocution lors de la cérémonie protocolaire, le Président du PRD, Me Adrien Houngbédji a mis l’accent et longuement tablé sur la Confiance qui doit être le leitmotiv des deux partis dans la mise en œuvre des clauses du protocole d’accord qui sanctionne cette fusion.

En prenant la parole pour prononcer son discours solennelle, Prof. Joseph Djogbénou, Président de l’Union Progressiste a rassuré les militants et le Président du PRD que les clauses du contrat de ce mariage ne souffriront d’aucun manquement ; car, pour lui, le système partisan s’est progressivement inscrit dans cette dynamique, détruisant tout effort de réflexion, d’union et d’action collective pour construire notre pays, édifier une nation qui se mobilise autour de nos défis majeurs de réappropriation de l’initiative historique, de dignité humaine, de justice sociale et de gestion rationnelle de notre environnement naturel, culturel, technologique, économique. (…) « C’est pourquoi, dans la ligne indiquée depuis 2018, à notre patiente et tout aussi entreprenante initiative, monsieur le Président Adrien Houngbédji, les instances délibérantes compétentes du Parti du Renouveau Démocratique et de l’Union progressiste ont choisi d’emprunter le chemin de l’efficience politique et répondre avec pertinence à la détermination de leurs militants et sympathisants de contribuer qualitativement au renouvellement ainsi qu’à la réalisation de l’offre politique. », dira-t-il.

Faut-il le signaler, le logo du nouveau parti, Union Progressiste, le Renouveau (UPR), est une conversion parfaite des valeurs et des symboles des deux anciennes entités devenues "Une". Le baobab solidement ancré est le symbole de la force, de l’ouverture et d’un enracinement profond. L’arc-en-ciel évoque l’espoir du renouveau, le jaune étant le présage d’une richesse pour tous les béninois.

Par ailleurs, l’Union Progressiste, le Renouveau est né pour être une solidarité générationnelle, gage d’une consolidation des acquis. Son slogan, dorénavant, c’est Tchoco-Tchoco, Maintenons le Cap !

O. H.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer