Bénin/Couffo

Les non-dits du report des cérémonies de passation à Aplahoué et Dogbo hier

L’investigateur 4/06/2020 à 11:07

Deux cérémonies de passation de charges programmées dans le département du Couffo hier n’ont pas eu lieu. A Aplahoué dans matinée tout comme à Dogbo dans la soirée, c’était une impasse.

Les maires sortants Ousséna Adamou et Vincent Acakpo qui devraient respectivement passer le témoin à Maxime Allossogbé et Magloire Agossou ont brillé par leur absence à la cérémonie de passation de charges hier. Un fait inédit mais qui en réalité, s’apparente à un coup politique bien fignolé pour sonner psychologiquement l’allié-adversaire. En effet, ce lapin posé par les deux maires en fin de mandat, tous du Bloc Républicain (BR) est la preuve manifeste que les attaques par médias interposés entre ces deux bébés siamois de la mouvance (ndlr Union Progressiste et Bloc Républicain) se sont d’ores et déjà transposées sur le terrain de la gouvernance locale. Car, rater un tel événement sans prévenir l’autorité préfectorale comme l’ont fait les maires sortants, vu toute la préparation qu’il doit y avoir en amont est indicible. Que cela se passe entre des alliés du pouvoir, il s’agit plus ou moins d’un désaveu qui induit manifestement que la majorité présidentielle est un véritable panier à crabes. Le courroux du préfet Christophe Mègbédji, Progressiste par extraordinaire, est légitime. Plus est, cette colère laisse entrevoir les agacements d’une autorité qui se sent humiliée par des maires en fin de mandat.
Or, dans les deux mairies (Aplahoué et Dogbo), non seulement les maires sortants n’étaient présents, pire tous les conseillers du Bloc Républicains eux aussi, étaient aux abonnés absent. Donc c’est un coup savamment monté et il y a lieu au regard de tout ceci de se demander comment se passera-t-elle, la cohabitation pendant 06 ans entre ces conseillers communaux ?



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook