Afrique

Niger : Hama Amadou se rend à la police après les violences post-électorales

L’investigateur 26/02/2021 à 20:09

Recherché par la police après les violences post-électorales, l’opposant nigérien Hama Amadou se rend de lui-même aux forces de l’ordre.

L’opposant N°1 Hama Amadou vient de faire les frais des violences qui ont éclaté après la proclamation des résultats des élections présidentielles. Suite à la contestation des résultats par Mahamane Ousmane, challenger au second tour du vainqueur, Mohamed Bazoum, des violences ont éclaté. Jeudi après les violences qui ont occasionné deux morts, le ministre de l’intérieur a déploré ce qui s’est passé et a annoncé plusieurs dizaines d’arrestations.. Au passage, il a accusé l’opposant Hama Amadou, d’être derrière les incitations à la manifestation.

Lire aussi : Talon  : voici la composition officielle de l’équipe de campagne du président et sa colistière

Conséquence, ce dernier est recherché par les forces de l’ordre. Mais désormais selon les informations de RFI, Hama Amadou s’est rendu de lui-même au commissariat de la capitale Niamey, pour répondre de ce qui lui est reproché.
En disgrâce avec le président sortant Mahamadou Issoufou, Hama Amadou a été empêché de se présenter aux élections du dimanche dernier à cause d’une condamnation pénale, mais il a soutenu M Ousmane le perdant.

Après deux mandats de cinq ans à la tête du pays, le président Mahamadou Issoufou n’est plus candidat. Mais il a réussi à imposer à travers les urnes, son dauphin M. Bazoume déclaré vainqueur en attendant la proclamation des résultats définitifs.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook