Nigeria : 31 militaires tués dans une embuscade djihadiste, ce dimanche

Bénédicte BANKOLE 26/04/2021 à 14:02

Une embuscade tendue à un convoi militaire a fait plusieurs morts, ce dimanche 25 avril 2021, sur une route du nord-est dans la localité de Mainok au Nigéria. Le convoi acheminait des armes vers Maiduguri lorsqu’il a été attaqué par une vingtaine de véhicules de combattants du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap).
« Dans l’embuscade des terroristes, nous avons perdu 31 soldats, dont leur commandant qui était un lieutenant-colonel », a déclaré un officier militaire sous le couvert de l’anonymat. « Les terroristes sont arrivés dans plusieurs camions, dont quatre véhicules blindés et ont engagé le convoi dans une bataille féroce », a déclaré le second officier.

Lire aussi : Présidentielle 2021 : intimidations, menaces, influence du vote dans 04 départements, selon les OSC

Puis il ajoute que les djihadistes ont fait « pleuvoir » des roquettes sur le convoi et ont submergé les soldats, entraînant des « pertes colossales » de soldats.
Par le passé, Mainok a été plusieurs fois prise pour cible par les djihadistes, qui avaient notamment déjà envahi sa base militaire. L’Iswap installe fréquemment de faux postes de contrôle le long de la route qui relie Maiduguri et Damaturu, dans l’État voisin de Yobe, sur laquelle se trouve Mainok, tuant et enlevant des voyageurs. Depuis le début de la rébellion du groupe islamiste radical Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigeria, le conflit a fait près de 36.000 morts et deux millions de déplacés. En 2016, le groupe s’est scindé, avec d’un côté la faction historique et de l’autre l’Iswap, reconnu par l’organisation État islamique (EI), informe le Figaro.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook