Bénin

Parakou : Alimatou Abdoulaye apporte des clarifications sur la crise au sein de la Fcbe

L’investigateur 17/08/2020 à 12:22

Présentée comme celle qui a fragilisé la Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) au sein du conseil communal de Parakou, Madame Alimatou Abdoulaye a rompu le silence. Par le biais d’une interview accordée à Deeman Radio, elle apporte des clarifications.

Il est vrai que la présence de Madame Alimatou Abdoulaye, en qualité de 3ème adjointe au maire de Parakou dans l’exécutif, paraît surprenante. Mais à en croire l’élue communale, désignée par les partis de la mouvance, tout a commencé par sa mise à l’écart au sein de la Coordination FCBE de Parakou. « Avant même la campagne, j’ai été écartée, les gens ne le savent pas ; ils racontent de n’importe quoi ». Une misogynie qui s’est accentuée au cours du processus électoral et de l’installation du conseil communal plus tard, dira-t-elle.

Lire aussi : Abomey-Calavi : le corps d’un policier retrouvé dans un puits à Houèdo

« J’ai été écartée sur tous les côtés, que ce soit avant et après la campagne. Pour toutes les décisions qu’ils ont prises, j’ai été écartée. A ma grande surprise, à la veille de l’installation du Maire, l’honorable Issoufou est venu me voir pour me présenter la composition du parti. Quand il a fini, je lui ai dit : moi qui suis votre doyenne, votre maman, où m’avez-vous mise ? Il m’a répondu : si tu as d’autres ambitions, on va voir », a-t-elle déclaré.
Selon ses dires, elle a opposé son désaccord à la liste à elle soumise, mais ses pairs n’ont pas tenu compte de sa position. La preuve, elle fait partie des conseillers FCBE qui ont bloqué (NDLR 17 voix contre, une abstention et 15 pour) ; à la première tentative, l’élection du maire Aboubakar Yaya.

Lire aussi : Natitingou  : plusieurs morts enregistrés dans l’accident d’un camion gros-porteur

Dans ses déclarations l’adjointe au maire avoue qu’elle n’est pas dérangée par les menaces sur fond de saisine de la Cour suprême dont parlent certains dirigeants FCBE. « Ils peuvent écrire un livre et aller le déposer à la Cour, c’est leur problème. La loi est là pour tout le monde et tout est clair », rajoute-t-elle. Car selon ses aveux, elle a négocié pour se retrouver au sein de l’exécutif, parce que les ténors FCBE l’ont reniée. « … ils ont dit qu’ils ne savent plus si je suis FCBE ; qu’ils ne me comptent pas », renchérit-elle. Un rejet dont ont profité les partis de la mouvance pour la récupérer.
Rappelons que la FCBE a perdu sa majorité acquise au terme des élections du dimanche 17 mai 2020 suite à deux arrêts qui lui sont défavorables, rendus par la Cour suprême.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook