Présidence du Conseil électoral : une surprise, c'est bien possible et voici les raisons

Bénédicte BANKOLE 13/05/2021 à 10:31

Le nombre de membres indiqué par la loi pour siéger au sein du Conseil Électoral est désormais au complet. Les autres membres restants sont connus, ce mercredi 12 mai . Désormais les tractations pour la présidence. Mais on est pas à l’abri d’une surprise surtout avec le chef de l’Etat, Patrice Talon qui a son mot à dire.

Certes les membres du Conseil électoral sont connus, mais il n’en demeure pas moins que les tractations pour l’élection du président vont commencer. D’emblée, les projecteurs sont sur l’actuel ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia compte tenu de son pedigree pour prendre la présidence. Mais avec le chef de l’Etat, Patrice Talon qui a son mot à dire, il pourrait y avoir des surprises.

Lire aussi : Bénin : deux corps sans vie retrouvés à Ouidah et à Malanville

Déjà, tout le monde a été pris de court

Déjà dans moult secteurs, le compétiteur-né a fait un pied de nez à ceux qui l’attendaient. Les cas les plus frappants sont ceux de l’Assemblée nationale. Aucun turfiste n’avait misé sur l’actuel président de cette institution, Louis Vlavonou. Des noms qui étaient cités, c’était soit Robert Gbian, Sacca Lafia, et bien d’autres Augustin Ahouanvoébla dans une certaine mesure. Récemment il y a eu celui de la Cour suprême où on a évoqué les noms de Professeurs d’université pressentis et de magistrats comme probables candidats à la succession de l’ancien président, Ousmane Batoko désormais sorti. Mais au final, le président Patrice Talon a choisi le magistrat à la retraite, Victor Dassi Adossou. Les exemples sont légion et on n’est pas à l’abri d’une autre surprise.

Lire aussi : Abomey-Calavi : plainte contre des individus qui badigeonnent des salles de classe, de matières fécales

Pour rappel, les représentants de l’Assemblée nationale : Sacca Lafia et Adam Boukari Soulé, celui du Chef de l’État : Adolphe Djima. Le représentant du chef de file de l’opposition : Sanni Gounou, Nicolas Assogba a été désigné par les magistrats.

Le Conseil Électoral CE quant à lui, est un nouvel organe institué à la faveur de la révision constitutionnelle en 2019. Placé au cœur de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), il sera chargé de s’occuper de l’organisation pratique des élections.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook