Bénin/élection

Présidentielle de 2021 : Joël Aïvo, le salut de l’opposition face à Patrice Talon ?

L’investigateur 24/06/2020 à 13:53

Ses critiques vis-à-vis du régime en place ne sont plus à prouver. Ses sorties pour dézinguer la Rupture et ses laudateurs sont devenus fréquentes. Joël Aïvo comme c’est de lui qu’il s’agit, saisit toutes les occasions pour s’adresser aux Béninois. Pour beaucoup, le transfuge du parti du Renouveau démocratique (Prd) semble-t-il, est le salut d’une opposition dont les leaders les plus charismatiques et représentatifs ont maille à partir avec la justice. Dès lors, ils sont soit en exil ou hors course. Et, le seul sur qui les turfistes préfèrent miser en tant que représentant de l’opposition, Frédéric Joël Aïvo en l’occurrence, se fait de plus en plus son porte-voix. Hier dans une tribune que voici, publiée sur les réseaux sociaux, il s’est à nouveau adressé au peuple béninois.

Lire aussi : Bénin : 20 ans de prison pour une dame qui droguait des hommes via ses seins

« Mes chers compatriotes, à grand pas, plus vite qu’on ne le pensait, l’heure de vérité approche. La Vérité GRAND V, celle du peuple et non celle de quelques-uns, proclamée dans la solitude, à l’écart de tout contradicteur et en dépit de l’angoisse sanitaire qui étreint notre vie. Qu’à cela ne tienne, quoiqu’il arrive et contrairement aux prévisions de la météo locale, ce bilan sera fait librement, froidement et sereinement par notre peuple, seul juge de l’action de ses gouvernants.

Mais en attendant ce grand rendez-vous, ne jugez personne. Ne jugez pas ceux d’entre nous qui, dès 2016, ont pourtant été les précurseurs de la défense de la démocratie et de l’idée que nous nous faisons de la grandeur de notre pays.
Aujourd’hui, pour une raison ou pour une autre, nombre d’entre eux se sont éclipsés.
Néanmoins, notre force réside dans notre capacité, non pas à les comprendre mais à tolérer la pluralité des idées et parfois les retournements de pensée. Ne jugeons donc personne mais gardons intact notre sens de la révolte.

Lire aussi : Bénin : Soglo, pour une seconde fois, Hercule apprécie la démarche du gouvernement dans un dossier

Cher(e)s ami(e)s, continuons à faire battre nos cœurs pour le Bénin que nous aimons, le Bénin dont nous rêvons pour le futur, gardons allumée cette flamme de l’espoir avec les yeux résolument rivés sur ce beau défi qui est, celui de reconquérir, dans quelques mois, je dis bien dans quelques mois, notre pays et de le rendre à son unique propriétaire : le peuple béninois.
Que Dieu unisse le Bénin et nous aide à y instaurer Fraternité, Justice et Travail ».
Frédéric Joël Aïvo




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook