Rejet de candidatures : le point de vue de Yannick Dossou et son colistier

L’investigateur 15/02/2021 à 19:40

Les candidats dont les dossiers sont rejetés par la Commission Electorales Nationales Autonome (CENA), dans le cadre des élections présidentielles ne sont pas contents. C’est le cas du DUO Yannick Emmanuel/DOSSOU-Flora Carine TIANDO. A travers un communiqué que voici, ce binôme y retrouve les conséquences de la guéguerre entre Patrice Talon et Boni Yayi.

Présidentielle 2021 //Délibération de la CENA

Communiqué du Duo :

Yannick Emmanuel DOSSOU & TIANDO SOUMATORI C. Flora

Lire aussi : Ganiou Soglo : les Démocrates indexent 03 coupables dans son agression

La Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a délibéré ce vendredi 12/02/2021 à la suite du dépôt de dossiers de candidature à la présidentielle du 11 Avril 2021.

À l’issue de ladite délibération, trois (03) duos ont été provisoirement retenus. La question du parrainage détenu exclusivement par les deux partis du pouvoir, a dicté sa loi, au mépris des règles démocratiques et de la cohésion sociale.

Nous sommes au regret de constater malheureusement que l’exclusion, la vengeance, et les règlements de comptes sans fin, entre deux hommes, voire un troisième se prolongent encore dans les institutions de la République, semant ainsi des germes de contestations et de violences politiques à l’issue incertaine.

Prenant acte de la délibération, nous exhortons le peuple à la sérénité.

Lire aussi : Présidentielle 2021 : la CENA retient trois DUOS pour les élections du 11 avril

Face à l’impasse, nous pouvons nous permettre de vous dire que l’espoir est permis. Le plus fort selon *Jean-Jacques* *ROUSSEAU,* n’est assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir. De là, le droit du plus fort, droit ironiquement pris en apparence est réellement établi en principe. En quoi, il n’est pas vraisemblable que tous se trompent. Retenons que droit ne fait pas force et qu’ il ne faut obéir aux puissances légitimes sommes nous tentés de dire.

Mais fidèle à notre doctrine de Paix, de Rassemblement, de Réconciliation et d’Unité Nationale, nous lançons un appel au Président de la République, garant de la paix, de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Nous lançons également un appel à toutes les forces du progrès pour l’ adoption d’une stratégie de retour à nos fondamentaux. Pour se faire, une intélligence politique, politiquement bien affinée, et l’union sacrée seront les atouts indispensables pour sauver notre patrie commune.

Lire aussi : Azannaï  : voici ce qu’il a dit après la publication des DUOS par la CENA

Nous lançons enfin, un appel à nos différents soutiens, cellules et mouvements sur toute l’étendue du territoire national, de rester en alerte maximum, et que toutes les structures constituées pour porter la vision *YED* *2021* seront consultées avant la prise d’une décision.

Vive le Bénin.
Vive la Démocratie au service du peuple.

Cotonou, le Samedi 13/02/2021.

Yannick Emmanuel/DOSSOU-Flora Carine TIANDO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook