Côte d’Ivoire

Séguéla : colère noire de Bakayoko à travers une pluie qui décoiffe sa ville natale (Image)

L’investigateur 22/03/2021 à 18:52

Une grosse pluie s’est abattue sur la ville de Séguéla, ville natale de l’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko dans la nuit du 21 mars. Elle a fait d’énormes dégâts.

Au regard des nombreux dégâts causés par cette pluie étrange, les interprétations du phénomène commence à glisser sur d’autres considérations métaphysiques. Totalement méconnaissable, le stade qui a servi aux obsèques du Premier ministre Hamed Bakayoko dans sa ville natale a été détruit par cette catastrophe naturelle.

Lire aussi : Football  : Michel Dussuyer annule sa conférence de presse de cet après-midi

Il présente un aspect tellement dégradé qu’on se demanderait si c’est vraiment dans ce stade que les obsèques d’Hamed Bakayoko ont vraiment eu lieu, rapporte Afrikmag.
Une vidéo amateur montre un stade à la tribune décoiffée. La pelouse de circonstance ressemble plus à un champ de guerre qu’à une aire pour pratiquer du sport. Tout est presque détruit dans ce stade et on mesure la violence du vent et de l’orage qui s’y est abattu.

les images après la pluie

Mais ceci s’est produit après l’enterrement d’Hamed Bakayoko. La toiture du stade de Séguéla n’a pas résisté à la furie de l’orage
Pour celui qui filmait cette scène apocalyptique, la pluie et le vent ont « détruit les biens d’Hamed Bakayoko », quand pour d’autres, il s’agit de la manifestation de la colère du défunt Premier ministre. Hamed Bakayoko serait en colère clament-ils en commentaires. Sans dire exactement l’objet de la colère de l’ex- « Golden Boy ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook