Actualité

Sénégal : un conducteur licencié pour avoir critiqué son DG sur facebook

L’investigateur 11/09/2022 à 15:15

Oumar Boun Sylla, nommé Directeur Général de la société Dakar Dem Dikk, une société de transport basée en République du Sénégal, le 2 septembre 2020 par le président Macky Sall, a été critiqué par un conducteur après son revers aux législatives passées. Mais la sanction n’a pas tardé pour ce chauffeur.

Actif sur le plan politique, Boun Sylla, DG de la société Dakar Dem Dikk, spécialisée dans le transport, a échoué aux dernières législatives, tenues dans son pays le Sénégal. Mais un chauffeur de la société dont il est à la tête, a fait lui aussi les frais de cet échec. « J’ai écrit sur mon compte Facebook que Oumar Boun Khatab Sylla, le DG de Dakar Dem Dikk a été laminé dans son fief de Louga aux dernières élections législatives. Il m’a envoyé une demande d’explication. Lorsque je lui ai confirmé mes propos, il m’a licencié », a expliqué l’employé en question, rapporté par la presse locale. Pour la direction de la société, le conducteur a commis une lourde faute. « Je vous rappelle que le Réseau social ne saurait être pour vous un lieu d’impunité ou d’immunité. En effet, reconnaissant les faits, vous avez fait preuve à l’égard de votre Directeur général, d’un manque de respect notoire, d’une insolence caractérisée et d’une indiscipline notoire. En outre, vous avez fait des publications de nature à ternir l’image de l’entreprise », ont notifié les responsables de Dakar Dem Dik. Mais pour le conducteur, la société est en difficulté alors que le Directeur a acheté une voiture de plusieurs dizaines de millions FCFA. « Comment peut-on comprendre qu’il achète une voiture à plus de 80 millions FCFA alors que la société est en proie à des difficultés financières. », s’est interrogé le conducteur.

| Lire aussi : Décentralisation : le Secrétaire exécutif de la mairie de Tchaourou, Célestin Hounguè relevé de ses fonctions

Comme rappel, les agents de Dakar Dem Dikk ont démarré un mouvement d’humeur le lundi 05 septembre dernier pour la « pérennité de l’entreprise » et l’augmentation de leur salaire. « L’entreprise est dans un gouffre et l’administration avait promis de faire venir 1000 bus en début d’année. On est au mois de septembre et jusqu’à présent rien n’a été fait », avait déploré Mamadou Goudiaby. Le syndicat des employés de DDD dénonce également un recrutement « politique », qui s’effectue alors que « la direction se dit incapable de respecter les cotisations sociales ».



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook