Bénin

Showbiz : Sessimè fait libérer l’internaute qui l'avait insultée, voici les raisons

L’investigateur 24/03/2022 à 19:23

Il a désormais la latitude de recouvrer sa liberté. Lui, c’est cet internaute du nom de WinArt Vanidas qui embête sur la toile, l’artiste béninois Sessèmi, mais incarcéré en début du mois de mars à la prison civile de Cotonou sur plainte de cette dernière.

Très remontée au départ, l’artiste Sessimè embêtée sur la toile par un internaute a fini par mettre de l’eau dans son vin. C’est ce qu’il convient de conclure après le retrait de sa plainte contre l’internaute WinArt Vanidas emprisonné pour l’avoir embêtée. Jugé au tribunal de première instance de première classe de Cotonou, le détenu selon les informations publiées sur la page facebook de MyAddictive, a été relaxé. Ceci, parce que la clémence de l’artiste a été sollicitée par ses parents en général et sa maman en particulier.

| Lire aussi : Bénin : l’artiste Sessimè fait emprisonner un internaute

Ce geste de l’artiste en effet évite au jeune homme de séjourner longtemps en prison parce que le juge au cours de l’audience, selon la même source, a voulu appliquer la peine prévue par la loi sur le numérique au mis en cause.
« Mais à la demande de Sessimè qui a retiré sa plainte, il a prononcé un jugement de relaxation immédiate du détenu, avec une possibilité aux deux parties de faire appel sous un délai de 15 jours ».

Toutefois, il est demandé au jeune homme de payer une amende de 500.000 fcfa dans les caisses de l’Etat sous un délai de 30 jours sinon son cas sera repris par la justice. En outre, « il fera une vidéo d’excuses publiques sur son compte Facebook dans les brefs délais sous peine d’être à nouveau interpellé. »

| Lire aussi : Sessimè : Dipanda prend la défense de la Béninoise et recadre ses détracteurs

Rappelons que des commentaires acerbes et discourtois étaient à l’origine de l’interpellation du potentiel prisonnier désormais relâché. Dans un premier, Sessimè a annoncé un direct sur sa page Facebook pour un spectacle avec le chanteur Nikanor. En commentaire, le mis en cause écrit ceci " Sessimé donc jusqu’à maintenant la grossesse de Rihanna ne te dit rien, n’Est-ce pas… Restes là à passer d’hommes à hommes. Après c’est pour venir nous dire que tu es fana fana. Tchruuu« , a-t-il mis en commentaire.

| Lire aussi : The Voice Afrique : Sessimè répond aux critiques des internautes togolais

Puis après il revient à la charge sous un autre post de Sessimè dans lequel elle demandait des astuces à ses fans contre la courbature. « C’est la stérilité qui fait ça, quand on passe sa jeunesse à avorter là, voila les conséquences. Faut tomber enceinte comme Rihanna on va quitter ici. Ashawo Nationale« , a une fois écrit WinArt Vanidas. Touchée, l’artiste porte plainte l’affaire est aux mains de la justice, a-t-on appris.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer