Côte d’Ivoire

Soro oriente sa résistance et met plus de pression sur Ouattara

L’investigateur 16/01/2020 à 13:46

Guillaume Soro, candidat déclaré à la présidentielle 2020, ne baise pas la garde en dépit du mandat d’arrêt lancé contre lui par Abidjan. Sa résistance contre le régime de Ouattara, il la mène au-delà de la capitale ivoirienne, puisqu’il a essayé d’infiltrer le milieu diplomatique européen.

Outre le dialogue avec l’opposition exigé à Alassane Ouattara par la France et l’union européenne, il y a la pression de plusieurs députés européens sous le couvert d’Amnesty international qui plane comme une épée sur sa tête. Ceci après l’arrestation des députés de l’opposition et la persécution des opposants en Côte d’Ivoire. Dans l’Hexagone par exemple, plusieurs députés de la République en marche à l’intérieur du groupe parlementaire de ce parti, sollicitent un débat sur la Côte d’Ivoire sans oublier ses partenaires économiques qui commencent à envoyer des signaux d’exaspération et demandent des clarifications sur l’arrestation des députés proches de GPS et sur les poursuites engagées contre celui-ci », rapporte Yeclo. Or, d’autres organisations, notamment Amnesty International s’apprêtent à pondre des communiqués pour exiger que qu’une mission de l’Union Européenne se rende à Abidjan aux fins d’évaluer la situation très bientôt. Et, tout ceci n’est que la partie visible de l’iceberg d’autant plus que les nouvelles ne sont pas bonnes pour Ouattara comme bientôt, s’en rendront compte tous les Ivoiriens, confie Yeclo.com. Le site ivoirien cite comme exemple, la menace sur la mise en place de l’ECO, due à la situation sociaux-politiques pour des prémices visibles de risques de contestation. Car, les banques font face à de nombreuses fuites de capitaux et les partenaires économiques de la Côte d’Ivoire quant à eux, s’inquiètent. L’un dans l’autre, Ouattara perdra en cas de confirmation, des plumes face à son ancien allié, Guillaume Soro qui tire les ficelles dans l’ombre auprès des partenaires européens pour pousser à bout de souffle, le pouvoir ivoirien. En d’autres termes, l’ancien patron du parlement ivoirien a orienté sa résistance pour plus de résultats.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook