Bénin

Talon : des critères objectifs et subjectifs motivent sa tournée, selon Jacques Ayadji

L’investigateur 24/11/2020 à 10:01

Pour avoir participé à l’une des nombreuses étapes de la tournée nationale du président de la république, Patrice Talon, le président Jacques Ayadji de MOELE-BENIN s’en félicite. Mieux il a fait un petit commentaire au terme duquel il analyse la tournée sous deux angles. Lire les détails dans un communiqué rendu public.

Communiqué

Militantes, militants, sympathisantes et sympathisants de MOELE-BENIN,
Chers compatriotes,
Après avoir démarré sa tournée nationale par la commune de Savè le 12 novembre 2020, le Président Patrice TALON est revenu les 20 et 21 novembre derniers dans le département des Collines où il a parcouru à pas de charges les cinq communes restantes à savoir Bantè, Savalou, Ouèssè, Glazoué et Dassa. Accompagné du Coordonnateur départemental des Collines et des cadres et militants de notre parti MOELE-BENIN, j’ai été un artisan et un acteur de ces moments intenses de communion entre les populations des Collines et l’élu du peuple.
La communion d’un élu, qui plus est Président de la République, avec son peuple répond à deux grands groupes de critères : des critères objectifs et des critères subjectifs.

Lire aussi : Zou : la section de l’Union islamique de Djidja installée, les membres dévoilent leurs ambitions

Les critères objectifs portent sur ce que nous connaissons tous :
a) apprécier l’état d’esprit du peuple qui l’a élu,
b) toucher du doigt les réalités et les conditions de vie de ce peuple qui a placé en lui sa confiance pour conduire sa destinée,
c) rendre compte du mandat confié par ce peuple.

Sur le plan des critères objectifs, Patrice TALON a réussi cet exercice. C’est le cas par exemple de l’étape à laquelle j’ai personnellement pris part de bout en bout, celle du département des Collines.
De ce que j’ai pu observer, le Président de la République a tenu à son peuple un langage de vérité contrairement aux us politiques auxquels nous avions été habitués. C’est aussi cela la rupture.
En ce qui concerne les critères subjectifs, ils relèvent du ressenti personnel du Président de la République qui est le mieux placé pour en parler. Toutefois, sans sonder son cœur et pour le peu que je connais de lui, l’ayant côtoyé ces presque cinq dernières années, l’heure a juste sonné à son niveau pour qu’il communie avec son peuple.

Lire aussi : Bénin : Important avis de la DGI aux Cotonois sur la taxe foncière unique

Est-il en droit de le faire maintenant ? Je crois que oui. A bien décrypter le déroulement de la tournée, on peut se rendre à l’évidence que l’envie de se voir, de se rencontrer et surtout d’échanger est réciproque entre le Chef de l’Etat et son peuple. Cette envie a juste, pour certainement des raisons de calendrier, eu le temps de mijoter et c’est cela qui lui a donné du craquant et a permis à chaque partie de mûrir ce qu’elle a à dire. Patrice TALON a laissé parler son cœur en cette fin d’année 2020 pour aller à la rencontre de son peuple, ce peuple qui l’a élu en 2016 et dont il se sent si proche d’abord par ses collaborateurs et ensuite avec la présente tournée. Somme toute, cette tournée est une initiative louable que nous devons débarrasser de toute arrière-pensée.

Comme le dit si bien un adage de chez nous : « AVO DJEKINTO ENIKPA ». Ce qui signifie littéralement « Quand l’habit que porte l’ennemi lui sied, il faut avoir l’honnêteté de le reconnaître ».
0. H. S. Jacques AYADJI, Président de MOELE BENIN



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook