Bénin

Talon, l’universitaire Akpabli lui recommande de sillonner les 76 autres communes à part Cotonou

L’investigateur 15/11/2020 à 13:24

Le président de la République est sur le terrain depuis ce jeudi 12 novembre 2020. Patrice Talon a entamé une tournée nationale qui le conduira dans les douze départements, 54 communes du Bénin. Après les deux premières journées de ce périple, le professeur Octavianus Akpabli salue la démarche du Chef de l’Etat et approuve le « discours de vérité qu’il tient avec son peuple »

Des langues voient d’un mauvais œil, la descente du président Patrice Talon en tournée et parlent d’une précampagne électorale. Cette thèse évoquée en marge de la présidentielle de 2021 a été balayée d’un revers de main par le Professeur Octavianus Akpabli. Pour l’universitaire, il est tout à fait logique que celui qui a travaillé pour le bonheur des Béninois depuis plus de 4 ans, descende pour échanger avec sa population et « le président Talon a vu juste ».

Lire aussi : Niger  : aucune candidature féminine, l’opposant Hama Amadou écarté

En effet, il n’est un secret pour personne que depuis bientôt cinq ans, le Bénin a engagé une véritable marche vers le progrès sous le leadership du président Patrice Talon. Le pays est en chantier du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.
Logiquement, il est normal qu’un Chef d’Etat sérieux, à l’image de Patrice Talon, descende sur le terrain afin de toucher du doigt, la réalité, estime le professeur Akpabli.

Talon devant les sages et notables de Tchaourou

En toute logique, la tournée du chef de l’Etat est opportune en ce sens qu’il s’agit d’une ultime occasion pour le chantre de la Rupture d’en profiter pour échanger avec ses compatriotes et recueillir d’autres attentes. « C’est une démarche salutaire », se réjouit l’universitaire qui exhorte d’ailleurs le président de la République à étendre sa tournée vers les 76 autres communes en dehors de Cotonou. Pour l’universitaire, cela n’a rien à voir avec la présidentielle qui s’annonce. « Depuis son avènement au pouvoir, le chantre du nouveau départ ne s’est pas inscrit dans une logique de populisme, sur fond de descente sur le terrain à l’approche de telle ou telle autre élection ; et ce n’est pas maintenant qu’il a déjà la confiance des Béninois qu’il va le faire »., soutient-il.


Quid du discours du chef de l’Etat

Lire aussi : Football : Bénin vs Lesotho : voici les compositions officielles des deux équipes

De Savè à Bembèrèkè en passant par Parakou, Nikki Tchaourou, Kalalé, le président Talon a été accueilli par des populations véritablement en liesse. « C’est la preuve que les Béninois sont entièrement acquis à la cause du président de la République », ajoute le Professeur Akpabli.
Mais ce qui réjouit encore l’universitaire est « le discours de vérité » tenu par Patrice Talon, à chaque étape devant les populations. Cela sonne comme un camouflet pour ceux qui l’attendait sur un terrain de discours démagogique sur fond de vaines promesses, peut-être jamais irréalisables.

« A Savè par exemple, le président de la République a parlé de l’argent qui dit-on, circulait et qui ne circule plus depuis son arrivée ; il a avoué que c’était de l’argent volé et a situé les responsabilités avant de rassurer son peuple que l’argent que le pauvre prend pour payer ses impôts ne servira plus à enrichir les ministres, les maires, les députés ou une minorité », a rappelé le professeur Octavianus Akpabli avant de conclure : « c’est de ce langage de vérité dont a besoin le peuple béninois ; je salue le président de la République pour cela ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook