Thomas Sankara, ses présumés assassins dont Blaise Compaoré devant le juge octobre prochain

Bénédicte BANKOLE 18/08/2021 à 17:57

Tué le 15 octobre 1987 avec ses compagnons alors qu’ils étaient en pleine réunion dans la capitale burkinabé, justice pourrait être rendue à Thomas Sankara dès octobre prochain. C’est à cette date que le procès de ses présumés assassins est prévu.

L’ancien président du Burkina-Faso Blaise Compaoré actuellement en exil et douze autres accusés dans l’affaire ‘’assassinat de Thomas Sankara’’ seront bientôt jugés. Leur procès s’ouvre le 11 octobre prochain à partir de 9h (GMT et locales) à Ouagadougou indique un communiqué transmis à l’AFP rapporte France 24. La date du procès a été fixée le mardi 17 août dernier par le procureur militaire du Burkina-Faso. Selon le communiqué le procès sera "public" et délocalisé "dans la salle des banquets de Ouaga 2000".

| Lire aussi : Bénin : liste intégrale des 45 agents des douanes et droits indirects mutés

Mi-avril, le dossier avait été renvoyé devant le tribunal militaire de Ouagadougou, après la confirmation des charges contre les principaux accusés, dont l’ex-président du Burkina Faso Blaise Compaoré, 34 ans après la mort du "père de la révolution" burkinabè, informe la même source.

| Lire aussi : Bénin : l’appel des populations de Togouin aux autorités pour une bienveillance à l’endroit de leur localité

Outre Blaise Compaoré, 12 autres accusés seront jugés pour "attentat à la sûreté de l’État", "complicité d’assassinats" et "complicité de recel de cadavres". Parmi eux figurent le général Gilbert Diendéré, l’un des principaux chefs de l’armée lors du putsch de 1987, devenu ensuite chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, ainsi que des soldats de l’ex-garde présidentielle. Le général Diendéré purge actuellement au Burkina Faso une peine de 20 ans de prison pour une tentative de coup d’État en 2015.

| Lire aussi : Hounkpè  : Andoche Amègnissè réagit à la main tendue du chef de fil de l’opposition

Arrivé au pouvoir par un coup d’État en 1983, le président Sankara a été tué à 37 ans par un commando le 15 octobre 1987, lors d’un putsch qui porta au pouvoir son compagnon d’armes d’alors, Blaise Compaoré.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook