Bénin

Yayi : la curiosité de ses proches, satisfaite sur le coût de la tournée de Talon

L’investigateur 15/12/2020 à 11:12

En dehors de la polémique qui véhicule qu’à la faveur de sa tournée nationale, Patrice Talon est précocement en campagne, les débats ont lieu aussi, par rapport au budget.

Au cœur de l’actualité nationale, la tournée entreprise par le président de République, Patrice Talon et qui s’est achevée le 12 décembre dernier à Cotonou. En effet, des proches du régime défunt n’ont de cesse de pousser leur curiosité jusqu’à demander ce que coûte au contribuable béninois, cette tournée au cours de laquelle le chef de l’Etat a parcouru 60 communes du Bénin, pour la première phase.

Lire aussi : Fcbe  : Atchadé des Démocrates rappelle un vieux souvenir à Hounkpè

Une curiosité balayée du revers de la main par les pro Talon. Déjà, le ministre de la communication de la poste, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla en conférence de presse le jeudi 19 novembre dernier, a voulu insinuer à travers une réponse déguisée, qu’il s’agit d’une mission régalienne. Donc, selon ses dires, ‘’cela peut coûter ce que ça va coûter sans préciser un montant’’.

Mais au-delà de cette réponse à la limite diplomatique, les actvistes du régime en place ont fait publier un texte sur les réseaux sociaux pour répondre aux proches de Boni Yayi. Selon leurs argumentaires, le président Patrice Talon a certes effectué sa tournée, mais que tout a été fait dans les règles et l’orthodoxie financière. La preuve ils ont évoqué le cortège, déjà très limité avec moins d’une dizaine de voitures.

Lire aussi : Bénin/Etats-Unis : des soucis de santé pour l’ancien ministre Komi Koutché ?

Par la même occasion, ils ont ressorti qu’a au temps du régime du Changement puis de la Refondation, l’ex-président Boni Yayi a fait, selon leurs écrits, « 10 ans de tournée », et pire en « hélicoptère ». Ils n’ont pas oublié de rappeler que le Bénin a organisé une table ronde dont le budget n’a jamais été dévoilé.

Comme une réponse du berger à la bergère, ils ont aussi évoqué les premières pierres posées ça et là, et parfois, les messes d’action de grâce organisées par des thuriféraires du régime, des ministres et directeurs de société.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook