Bénin

Yayi : un membre de son parti ironise sur le retard dans la délivrance du récépissé aux Démocrates

L’investigateur 10/12/2020 à 23:07

Au Bénin, les acteurs politiques tant dans la lassitude que l’euphorie préfèrent désormais l’ironie pour traduire une réalité. Après le chef de l’Etat, Patrice Talon il y a 48 heures dans la commune de Toffo, c’est le tour d’un membre du parti politique Les Démocrates, d’user d’ironie pour transcender son amertume.

« J’ai comme l’impression que le ministre de l’intérieur est sûrement en train de préparer une thèse dans la constitution des dossiers de partis politiques.
Parce que avec ce qui se passe, je me suis dit que c’est sûr qu’il fait un travail et que d’ici-là, on va entendre qu’il a soutenu, qu’il a fait une thèse sur la constitution des dossiers de partis politiques ».

Lire aussi : Ghana  : 05 morts, des incidents enregistrés dans un contexte tendu pour un scrutin serré

Ces phrases, une ironie en somme, sont celles de Kamar OUASSAGARI, Secrétaire Administratif du parti Les Démocrates (LD) sur SIKKA TV. Reçu dans l’émission 100% Bénin, le transfuge de la Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) y est allé de cette ironie pour de loin, toiser le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia.

Une façon à lui de dénoncer la nonchalance dont fait preuve le ministère de Sacca Lafia dans le traitement du dossier de son parti, Les Démocrates qui attend depuis le 29 juillet 2020, date de dépôt des dossiers constitutifs, son récépissé. Outre les communiqués et autres textes publiés sur les réseaux ; et sans oublier la bonne foi du chef de l’Etat en tournée dans le pays, le parti est toujours dans l’attente de ce document qui lui donnera une existence légale.

Rappelés déjà par deux ou trois fois, ses dirigeants ont apporté des corrections nécessaires sauf que le document tarde à sortir. Fatigué de cette attente, le secrétaire administratif a profité de son passage sur la chaîne de télévision pour se lâcher. Mais à travers l’ironie, Kamar OUASSAGARI a peut-être oublié de dévoiler les membres du jury de cette soutenance du ministre Sacca Lafia qui serait, selon ses dires, imminente.

Lire aussi : Bénin  : à Kpomassè, Talon jette une pierre dans le jardin de Yayi, ce qu’il a dit.

Quid de l’ironie du chef de l’Etat

En tournée dans la commune de Toffo, Patrice Talon a usé de l’humour pour vitrioler le régime de son prédécesseur. « Nous ne posons pas de pierres. On avait tellement posé de pierres au point où les collines de Dassa sont finies », avait déclaré Patrice Talon devant une foule en joie. Pour ainsi dire que les sorties populistes de son prédécesseur à travers des « poses de pierres », n’ont pas été pour autant, bénéfiques pour le Bénin. D’autant plus que le régime a fait ses adieux aux Béninois et a laissé assez d’éléphants blancs.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook