Actualité

Bénin : à Kpomassè, Talon jette une pierre dans le jardin de Yayi, ce qu’il a dit.

L’investigateur 8/12/2020 à 19:12

Au fur et à mesure qu’il égrène ses journées dans le cadre de sa tournée entreprise il y presque un mois, le président béninois, Patrice multiplie les phrases et use de l’ironie pour traduire certaines réalités. C’est encore le cas au cours de son passage dans la commune de Kpomassè, ce mardi 08 décembre 2020.

Fier d’avoir accompli un travail titanesque en cinq ans dans maintes secteurs et dans différentes localités du pays, le chef de l’Etat ne cesse de le clamer, mais à mots couverts. C’est comme par exemple il a eu à dire samedi dernier à Porto-Novo qu’il a eu « la chair de poule pendant qu’il entrait dans la ville aux trois noms après sa visite à Avrankou ».

Lire aussi : Couffo  : ce qu’on dit de ses réformes à la Cour au Sénégal. Lire les détails

Ceci pour insinuer que les travaux d’asphaltage effectués pour l’embellissement de la capitale lui ont donné une allure de grandes métropoles désormais. Ce qui constitue au-delà de tout, une grosse satisfaction pour lui-même en personne. Or, si à Tchaourou dans la ville de son prédécesseur, il a usé de diplomatie pour en appeler à la rescousse, les sages, notables et têtes couronnées aux fins de l’aider à fumer le calumet de la paix avec son ex-ami Boni Yayi, à Kpomassè par contre, il lui aurait jeté une pierre dans le jardin.

Lire aussi : Affaire 39 hectares : l’ancien maire devant le juge le 15 janvier 2021

« Nous ne posons pas de pierres. On avait tellement posé de pierres au point où les collines de Dassa sont finies », a déclaré Patrice Talon devant une foule acquise à sa cause.

En effet, à travers cette ironie, le chef de l’Etat a voulu signifier qu’il a accompli l’œuvre de métamorphose du pays et ouvert de grands chantiers sans avoir forcément posé de premières pierres. Un signe distinctif, caractérisant la gouvernance de son prédécesseur qui malheureusement a laissé des éléphants blancs dans plusieurs secteurs pendant qu’il quittait le pouvoir en 2016 alors qu’il avait régulièrement et à plusieurs reprises, posé de multiples pierres.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook