Faits Divers

Affaire Sidiki Diabaté : Debordo accuse le chanteur malien de pratiques occultes

L’investigateur 24/09/2020 à 19:21

Cité dans une affaire de violence conjugale, la vedette de la musique malienne, Sidiki Diabaté est au creux de la vague. Pire, c’est l’artiste ivoirien du Couper-décaler, Debordo Leekunfa, qui s’est attaqué.

« Petit à petit, vous verrez son vrai visage ! Tu peux dire au revoir à ta carrière ! Tu ne seras plus le bienvenu ici en CI (Côte d’Ivoire) ! On ne s’attaque pas à une femme ! (…) Yako à toutes les femmes du monde ! le karma existe ? Il va payer Sidiki. Quand j’essaie d’ouvrir les yeux des gens, on me traite de fou ! Allons seulement ! Dieu est en train de faire mon palabre ! », a écrit Debordo sur sa page Facebook.
Plus loin, il avance les raisons pour lesquelles il n’avait pas souhaité que la star de la musique malienne soit amie avec Dj Arafat.

Lire aussi : Bénin  : Nicéphore Soglo condamne la guéguerre entre Azannaï et Basile Ahosssi

« Savez-vous pourquoi je ne voulais pas qu’Arafat marche avec Sidiki Diabaté ? C’est parce que ce dernier est dans des pratiques occultes. Et comme il a eu des disques d’or et de platine, Arafat dj était tellement envieux, qu’il s’est accroché à lui afin qu’il le mette dans le même réseau mystique que lui. Mais qu’ont-ils fait ? Ils ont fait un échange d’aura. Ils ont récupéré l’aura de mon frère et ils lui ont donné une aura de la défaite et du déclin. Et comme Arafat voulait un disque d’or, ils sont venus lui donner cela en mode foutaise », a laissé entendre l’ex-meilleur ami de feu Ange Didier Houon.
Accusé de violence conjugale sur sa compagne Mamacita Saw depuis quelques jours, Sidiki Diabaté a mauvaise presse.
Dans une vidéo postée par sa compagne, cette dernière a confirmé avoir été bastonnée par le chanteur. Seulement l’artiste a gardé son silence, mais a été boudé par ses internautes.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Facebook