Football

Bénin : Dussuyer peut disposer de tous ses joueurs face au Nigeria, lire les détails

L’investigateur 20/03/2021 à 18:36

Le match Bénin vs Nigeria du 27 mars prochain au stade Charles de Gaulle polarise les attentions. Surtout avec le veto imposé par les clubs français qui refusaient de libérer les internationaux africains évoluant dans le championnat L1, L2 et consorts.

En effet, le refus de libérer les joueurs africains évoluant dans le championnat français était une mesure qui pénalise les pays africains en l’occurrence le Bénin qui livre deux matchs contre le Nigeria ici à Porto-Novo et la sierra Léone à Freetown. Dans le cadre de ces deux matches qui comptent pour les 5è et 6è journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nationa Cameroun 2022, le Bénin devrait se passer des services de ses internationaux à savoir ; Sessi d’Almeida, Cédric Hountondji, Youssouf Assogba, Steve Mounié, Jodel Dossou, Saturnin Allagbé, David Djogla et autres.

Lire aussi : Football  : Michel Dussuyer annule sa conférence de presse de cet après-midi

Une bonne brochette de l’équipe pour ne pas dire l’ossature. Cette mesure, à la limite criminelle est due à la disposition prise par la France dans le cadre des mesures liées au coronavirus.

« Le sujet crispait bon nombre d’acteurs depuis plusieurs jours, il a connu son épilogue ce samedi matin. En vertu d’une circulaire FIFA, datant du 5 février, autorisant les clubs à ne pas libérer leurs internationaux sélectionnés hors de la zone UE (Union Européenne) /EEE (Espace Economique Européen, les 27 mêmes pays + la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein) si un isolement de cinq jours minimum devait être respecté à leur retour, l’intégralité des 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 avait signé un accord pour bloquer ces internationaux, qui risquaient de manquer les compétitions domestiques début avril, après avoir respecté une période d’isolement obligatoire de sept jours, imposée par le gouvernement français », rapporte l’équipe.

Lire aussi : Bénin  : voici la liste des opposants les plus critiques du régime, selon Alain Orounla

Le Bénin peut compter avec ses internationaux si et seulement si ....

Mais depuis quelques heures, il y a une lueur d’espoir. La bonne est que selon l’équipe, « Le ministère accorde une dérogation aux internationaux de Ligue 1 et Ligue 2 qui devaient jouer hors de l’Union européenne »

Bloqués par leurs clubs en raison de la période d’isolement à respecter au retour de leur sélection, les internationaux de Ligue 1 et de Ligue 2 concernés par un match hors UE/EEE pourront finalement être exemptés de septaine, comme les internationaux français.

Lire aussi : Scrutin du 11 avril : Patrice Alakpato et Cie dans l’Ouémé pour la sensibilisation sur la paix

Alors que des voix se sont élevées (Galtier, R. Garcia, Halilhodzic) contre le manque d’homogénéité entre les internationaux français, exemptés d’isolement à leur retour du Kazakhstan et de Bosnie, et les autres, « le ministère des sports confirme que les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s’entraîner et jouer sans application d’un délai de sept jours. », rapporte le quotidien sportif français.
Il reste au Bénin d’entrer sérieusement en contact avec les clubs des joueurs et comme l’indiquent d’autres sources, de mettre à leur disposition, un jet privé pour leur retour en France ou ailleurs.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook