Actualité

Bénin : Mme Francisco apprécie les réformes à l’INPF et affiche son soutien à Talon

L’investigateur 23/07/2021 à 10:13

Les réformes intervenues au niveau de l’Institut pour la Promotion de la Femme (INPF) réjouissent nombre d’acteurs. Actrice politique de premier plan, Madame Yolande Francisco s’en félicite et salue la clairvoyance du président Patrice Talon. Lire sa réaction.

Suite à la décision du Conseil des Ministres en date du mercredi 21 Juillet 2021 rendant publiques les réformes intervenues au niveau de l’INPF à travers l’approbation des statuts de cette institution, je ne peux que me réjouir, exprimer toute ma satisfaction et saluer une fois encore cette volonté à la fois louable et incontestable du Père de la Nation à assurer pour chacun et pour tous un environnement épanouissant de bien-être et surtout de confort aussi minime que cela puisse paraître aux yeux de certains. Il est évident à travers les décisions fortes qui se prennent depuis lors et qui se multiplient au lendemain immédiat du 2ème quinquennat, que le Président Patrice TALON et tout son gouvernement restent fidèles à leur vision, leurs ambitions et surtout aux engagements réitérés dans l’esprit de créer les conditions indispensables susceptibles de promouvoir l’épanouissement des couches défavorisées, lésées et discriminées dans leurs droits. C’est en l’occurrence dans cette logique que nous devons accueillir et accompagner le choix du Chef de l’État porté sur une femme en la personne de Mariam CHABI TALATA en tant que sa Vice-présidente. C’est encore dans cet esprit que nous saluons la récente décision en question, visant à insuffler une nouvelle impulsion à l’ancien organe de protection, de promotion de la femme et surtout de défense de ses droits et prérogatives.

Lire aussi : Bénin : un député convoqué dans un commissariat pour avoir tapé une copine

Véritable cadre de concertation et de réflexions avec les organisations de la société civile, l’Institut dans sa nouvelle configuration, devient un organisme public, financièrement autonome, doté de personnalité juridique respectant pleinement les Objectifs de Développement Durable, gage de toute organisation responsable.
Personnellement, je perçois à travers la succession de décisions impactantes, les signaux très forts d’une volonté manifeste d’éradiquer les disparités et autres discriminations liées non seulement au genre mais surtout inhérentes à toutes formes d’injustice et d’exclusion.

Lire aussi : UAC : la réaction d’un ex-recteur à la réforme de désignation des recteurs dans les universités au Bénin

C’est donc une fois encore, le lieu de soutenir le gouvernement et de l’accompagner dans sa mission ô combien salutaire de restauration de justice et paix sociales, de recherche d’une prospérité partagée.

Lire aussi : Nigéria : la chanteuse Tiwa Savage sous le choc après le décès d’un membre de sa famille

Au regard de toutes les avancées notables enregistrées, nous pouvons fièrement reconnaître au gouvernement ses nombreuses prouesses sous le leadership bien éclairé du Président Patrice TALON qui ont permis à notre cher Pays de gagner des points significatifs en matière de bonne gouvernance économique, politique, stratégique etc. au plan international.
En tant qu’Actrice Politique, Femme Leader Engagée pour des causes justes et nobles arrimées aux Objectifs de Développement Durable d’une part et orientées vers la Vision Bénin Alafia 2025 d’autre part, grande est ma satisfaction et plus forte est ma motivation à soutenir et accompagner les efforts remarquables en poursuivant dans la même dynamique amorcée depuis le 1er quinquennat.

Lire aussi : Bénin : Talon nomme le Directeur de l’ADET pour promouvoir la formation technique et professionnelle

Avec l’approbation des statuts de l’Institut dédié à la protection de la femme et la défense de ses droits et, considérant sa nouvelle mission et ses nouvelles attributions, nous femmes béninoises pouvons enfin espérer une reconsidération de notre statut induisant une implication dans les sphères de hautes décisions et surtout un traitement égalitaire sur tous les plans.

Lire aussi : Bénin : les procureurs des tribunaux de Porto-Novo et Ouidah nommés en Conseil des ministres

Pour finir, je voudrais exhorter toutes les organisations béninoises de femmes, les acteurs de la société civile et toutes forces engagées pour la défense des droits de la femme et l’égalité du genre à se mobiliser et s’organiser pour être partie prenante de cet institut en le considérant comme une opportunité inestimable offerte pour atteindre l’Objectif n°5 : "Parvenir à l’égalité des sexes en autonomisant les femmes et les filles".
Vive la Renaissance du Bénin !
Vive l’implication des Femmes dans les sphères de hautes décisions !
Vive l’Institut National de la Femme !



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook