Bénin, Tiando invite les OSC à une confrontation des chiffres sur le taux de participation

L’investigateur 14/04/2021 à 09:57

L’un des sujets préoccupants après la tenue de l’élection du dimanche dernier reste le taux de participation. Sur les chiffres avancés ça et là par la Commission électorale nationale autonome (CENA) et la plateforme des organisations de la société civile, on se perd en conjectures. Alors, qui dit la vérité entre la CENA et les OSC ?

Cette question est préoccupante au regard des chiffres avancés par la plateforme des organisations de la société civile du Bénin (26,47%) d’une part, et la commission électorale nationale autonome CENA (50,17 %), d’autre part.
Sur la question, les avis sont partagés et chaque camp tire le drap de son côté. Pour les opposants qui font foi au chiffre des OSC, le taux de participation avancé par Madame Fatoumatou Batoko Zossou et ses pairs, est la preuve que le régime en place a déçu le peuple qui s’est manifesté à travers le boycott. Par contre pour la mouvance, les interventions des OSC insinuent qu’au niveau de la plateforme, on cherche des poux sur une tête rasée. Dès lors, que faire pour éclairer la lanterne du bas peuple.

Une confrontation des chiffres ?

Lire aussi : Violences préélectorales : ils auraient quitté le Bénin clandestinement après l’entame des enquêtes judiciaires

Intervenant après la proclamation des grandes tendances, Emmanuel Tiando, président de la commission électorale nationale autonome (CENA) a remis une couche de vitriol aux membres de la société civile. Pour mettre un terme au débat, le président de la CENA invite la société civile à une confrontation des chiffres. « il circule une estimation donnée par une plateforme des OSC et portant sur un taux de 26%. Nous ignorons les bases de calcul de ce taux d’autant que cette estimation n’indique pas le nombre de votants ni le nombre de suffrages valablement exprimés », a déclaré Emmanuel Tiando qui ajoute que la plateforme ne dispose pas de résultats transmis par les coordonnateurs d’arrondissements. Pour finir, il invite les membres de ladite plateforme à une confrontation des chiffres. « Il serait souhaitable que les chiffres dont nous disposons soient confrontés à ceux de la plateforme pour lever toute équivoque », a-t-il conclu.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook