Présidentielle 2021

Bénin : le Colonel Louis Akanni donne des leçons à l’opposition radicale

L’investigateur 26/03/2021 à 15:14

Visiblement, après avoir bouclé ses 05 ans à la tête du pays, Patrice Talon, candidat à sa propre succession, a peut-être fait tant bien que mal, de son mieux. Et pour cause !

Jamais au cours de leur sortie, les opposants n’ont attaqué le président sortant, candidat à sa propre succession sur son bilan. Toujours vitriolé pour avoir, selon les termes de l’opposition, « mis la démocratie entre parenthèses », Patrice Talon a-t-il comblé les attentes sur le plan des réalisations ? La question urge dans la mesure où le « projet de société « de ceux qui ne parlent pas le même langage que le chef de l’Etat, se résume, semble-t-il à la « restauration de la démocratie et de l’Etat de droit ».

Lire aussi : Présidentielle 2021 : la Fcbe lance sa campagne demain à Djougou

Un constant fait par l’ancien Directeur du renseignement militaire et expert des Nations Unies sur plusieurs fronts, le Colonel Louis Akanni. Pour lui, l’opposition est beaucoup plus arrimée au débat de « personne » que de propositions concrètes ou d’idées novatrices aux fins de séduire le peuple. « Chasser Talon du pouvoir, n’est pas un projet de société », a-t-il déclaré. Une manière pour lui, de donner des leçons à l’opposition dont le programme d’actions est désormais, de restaurer la démocratie et l’état de droit après avoir chassé Talon du pouvoir. Il en a marre des jérémiades des opposants radicaux, peut-être obnubilés par une seule chose : le départ de Patrice Talon du pouvoir.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook