Bénin

Bénin : un citoyen suscite la candidature de l’ancien ministre Reckya Madougou

L’investigateur 13/08/2020 à 20:47

Dans l’optique de la convaincre à se présenter à l’élection présidentielle de 2021, un citoyen béninois qui a agi sous le couvert d’un pseudonyme dénommé « le villageois », écrit à Reckya Madougou. Reste à savoir si l’actuelle conseillère spéciale à la microfinance du président togolais, Faure Gnassingbé, répondra favorablement à son appel.

Pour charmer son interlocutrice et la faire fléchir, le concitoyen a usé de toute sorte de subterfuges. Notamment le niveau intellectuel de l’ancienne garde des sceaux de Boni Yayi. « Tu as l’expertise politique qu’il faut pour siéger sur le fauteuil du palais de la Marina. Ma sœur, je sais que tu as obtenu brillamment ton parchemin à Harvard Kennedy School en conduite de la performance gouvernementale », a-t-il écrit pour insister sur la capacité intellectuelle de Madougou à assumer, en cas de surprises, la charge présidentielle. Autant de compliments que de couronnes, il en a tressées à Reckya Madougou sur tous les plans pour donner du contenu à ce qu’il dit.
« Ma sœur Reckya, tu sais bien qu’on n’élève pas le chien le jour de la chasse. Donc il est maintenant temps de remplir la jarre en attendant d’avoir soif. Ma sœur, tu as le charisme, la carrure et la carapace d’une présidentiable », a-t-il lancé à celle qui pour l’instant ne dit mot.

Lire aussi : Talon : un soutien au président se prononce après la sortie de son équipe de communication à Lokossa

Comme par enchantement, le « villageois » estime que l’ancienne ministre peut bel et bien créer la surprise. « Le villageois que je suis, est convaincu que tu peux créer la surprise en Afrique francophone en devenant la première femme Chef d’Etat… Il est presque temps, à huit mois de l’échéance du mandat présidentiel renouvelable, de proposer une alternative humaniste et femino-maternelle à la rupture révélée », soutient-il. Et comme il ne blague pas, il invite Reckya Madougou qui à son entendement est prête à céder à sa proposition, à être vigilante. Car la Lépi en l’état ne l’arrangerait guère, rapporte bwt




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook