Actualité

Députés nommés. Conséquence du vote de loi sur l'avortement, selon l'ex-député Atchadé

L’investigateur 23/10/2021 à 11:35

La nouvelle loi qui légalise l’avortement au Bénin continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. À travers un post sur sa page Facebook, l’honorable Nourénou Atchadé a fustigé l’adoption d’une telle loi et pense que c’est digne des députés" nommés".

Depuis le jeudi dernier, la légalisation de l’avortement au Bénin enflamme la toile. S’il est vrai que les uns applaudissent le vote de cette loi, force est de constater que d’autres le fustigent. Dans la dernière catégorie, se trouve le premier vice-président du parti "Les Démocrates", l’ancien député,Nourénou Atchadé. Pour lui, c’est compréhensible que les députés « nommés » votent cette loi comme c’est le cas pour toutes les autres lois, même s’ils ne sont pas d’accord :" Permettez-moi de dire que je comprends les députés (nommés)", a-t-il lancé avant de poursuivre" Par principe, il est difficile à un législateur d’aller à l’encontre de la décision de son groupe ; surtout dans les parlements africains où le pouvoir exécutif est puissant et soumet les autres institutions de contre-pouvoir.", a-t-il écrit.

| Lire aussi : Kadhafi : 10 ans du décès du guide, Moïse Kérékou prône le néo-panafricanisme

Selon l’ancien parlementaire, il faut savoir voter "NON" à un moment donné même si on est sous ordre :" Mais lorsque la loi est abjecte et en déphasage avec les valeurs sociales, culturelles, morales et religieuses, un représentant du peuple doit avoir le courage de voter "NON". Il trouvera les moyens de s’expliquer et de se faire comprendre par son groupe. Un député doit être à l’écoute de son peuple.", a conseillé Nourénou Atchadé pour qui l’adoption de ces genres de loi résulte de la constitution d’une assemblée nationale monocolore "C’est aussi les conséquences inévitables d’un parlement monocolore. On ne triche pas avec la démocratie, soit on l’est ou on ne l’est pas et on accepte tout", a-t-il avoué, rendant hommage à la minorité parlementaire de la précédente législature. "Il me revient à l’esprit, à l’instant même, le souvenir des camarades députés de la minorité parlementaire de la 7ème législature à qui je rends hommage", a conclu l’ancien député Nourénou Atchadé sur sa page Facebook.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook