Sports

Football : Jean-Marc Adjovi Bocco analyse la sanction contre Ahmad Ahmad

L’investigateur 24/11/2020 à 12:59

Suspendu par la commission d’éthique de la FIFA, la situation de l’ancien président Ahmad Ahmad de la Confédération africaine de football (CAF) qui sort par un trou de souris suscite réactions et commentaires. Au micro de Frissons Radio, l’ancien défenseur béninois, Jean-Marc Adjovi Bocco opine là-dessus.

Pour l’ancien international béninois, Jean-Marc Adjovi-Boco, la suspension de l’ex-président de la CAF, Ahmad Ahmad « ne surprend pas du tout ».
Plus loin, l’actuel Conseiller technique du ministre des sports, Oswald Homéky argumente en soutenant que la gravité des faits à savoir : « fautes lourdes, (…) devoir de loyauté, acceptation en distribution de cadeaux, détournement de fonds, abus de pouvoir », peut conduire à une telle sanction.

Le président qui vient d’être sanctionné voulait briguer un second mandat, mais avec cette mauvaise nouvelle, il ne peut plus rien. A l’ancien défenseur du RC Lens de s’interroger par rapport au nouveau visage de la Caf avec une présidence par intérim.

Lire aussi : Actualité : Actualité, voici le tableau synoptique détaillé des e-services en république du Bénin

Avant de conclure que « les affaires courantes seront expédiées par l’intérimaire, le congolais Constant Omari, sauf qu’il soutient que l’instance du football africain vivra jusqu’à la nouvelle élection, des mois compliqués » ; et à lui de rappeler que le président suspendu "était celui qui gênait le plus la FIFA".

Rappelons que le président sortant Ahmad Ahmad était en lice avec quatre autres candidats. L’ivoirien Jacques Anouma, le sénégalais Augustin Senghor, le sud-africain Patrice Motsépé et le mauritanien Ahmed Yaya. Les élections auront lieu en mars 2021.
Et que le successeur du camerounais Issa Hayatou est interdit de toute activité liée au football pour 05 ans désormais.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook