Centrafrique

François Bozizé candidat à la présidentielle de décembre prochain, malgré les obstacles

L’investigateur 26/07/2020 à 12:38

En dépit des sanctions de l’ONU et le mandat d’arrêt émis par les autorités centrafricaines contre lui en 2013, François Bozizé vient d’être désigné candidat par le parti de l’opposition, le Kwa Na kwa (KNK), réuni en congrès ce samedi 25 juillet 2020. Sear-t-il de la course de décembre prochain ?

Certes, il vient d’être désigné candidat par le KNK pour la présidentielle de décembre prochain en Centrafrique, mais personne ne peut dire avec exactitude si l’ancien président centrafricain, François Bozizé sera de la partie.

Lire aussi : Parakou  : il tue son neveu par jalousie et écope de 15 ans de prison

« Le congrès vient de me désigner candidat du Kwa Na Kwa à la prochaine élection présidentielle (…) J’accepte solennellement la mission que vous me confiez », a-t-il déclaré.
Or, depuis 2013, l’ancien président fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, émis par les autorités de son pays. Dans la même logique, une enquête judiciaire avait été ouverte sur « les violations des droits de l’homme qui auraient été commises durant son mandat : assassinats, séquestration et arrestations arbitraires, exécutions sommaires, etc.

Lire aussi : Bénin : Les grandes décisions du conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 20

Ce mandat d’arrêt est toujours en cours », rapporte Rfi. En plus de cela, il y a les sanctions de l’ONU. Le 09 mai 2014 il a été inscrit sur la liste rouge des Nations Unies et interdit de voyager, ce qui ne l’a cependant pas empêché de rentrer à Bangui. Parce qu’on lui reproche d’avoir contribué à l’instabilité dans son pays.
En tout cas, il vient d’être désigné par son parti, mais son dossier devra transiter par la Cour constitutionnelle qui doit octobre prochain, valider sa candidature. Une étape de trop qu’il aura sans doute du mal à franchir.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook