Bénin

Holo : l’ancien président de la Cour parle des violences électorales de 2019

L’investigateur 12/01/2021 à 09:35

L’ancien président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo s’est prononcé sur les récents arrêts de la Cour constitutionnelle. Au micro de Deutsche Welle, il a donné sa part de vérité en ce qu’il concerne l’organisation des scrutins depuis l’avènement de la démocratie.

Pour le prédécesseur du Professeur Joseph Djogbénou à la Cour constitutionnelle, Théodore Holo, « le Bénin a l’habitude d’avoir des élections inclusives et c’est le peuple souverain qui en dernier ressort, choisit ses gouvernants ».

Lire aussi : Talon  : une nouvelle déclaration du président à Toucountouna, suscitera des commentaires

Pour démontrer que toutes les parties prenantes ont chaque fois joué leur rôle lors des élections, il dira que la Commission nationale Autonome (CENA) a été toujours composée de représentants de chaque partie à savoir : la majorité présidentielle et l’opposition, sans oublier les membres de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE).

Plus loin, il dira qu’avant les réformes de 2019, chacune des entités notamment la mouvance et l’opposition ont toujours eu deux représentants dans chaque bureau de vote. Pour corroborer ses propos, il ajoutera que tout ceci a fait que les élections ne donnaient pas lieu à des manifestations. Certainement qu’il est en train d’indexer les violences électorales qu’il y a eu en avril 2019 à l’issue des législatives.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook