Bénin

Justice : la réaction de Djènontin après la condamnation de Léhady Soglo

L’investigateur 1er/07/2020 à 15:09

Dans une tribune publiée sur les réseaux sociaux, l’ancien Garde des Sceaux, Valentin Djènontin, s’interroge sur les décisions de justice rendues sous la Rupture. Il constate que les opposants sont souvent relaxés pour les faits de détournement de deniers publics. De son exil, il s’en remet à la providence.

A en croire l’ancien garde des sceaux Valentin Djènontin en exil, la condamnation de Léhady Soglo ne répond à aucune norme juridique. « On crie les noms des personnalités politiques d’opposition sous tous les toits, dans les journaux, télévisions, radios, réseaux sociaux pour vols, corruptions, détournements et autres.

Lire aussi : Criet  : 10 ans de prison et mandat d’arrêt contre l’ex-maire de Cotonou, Léhady Soglo

Mais après procès, on finit toujours par conclure qu’ils n’ont rien détourné ! », se désole l’ex-député. Une amertume qui traduit sa désolation au sujet de la relaxation de l’ex-maire Léhady Soglo au bénéfice du doute ce mardi 30 juin 2020 par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Comment comprendre que Léhady SOGLO, poursuivi pour une affaire de malversations financières à la mairie de Cotonou soit relaxé au bénéficie du doute pour les faits de détournement de deniers publics et de corruption dans la passation des marchés publics ? C’est quoi alors malversations financières ?, s’interroge l’ex-collaborateur de Boni Yayi. Ceci pour conclure qu’un « individu qui est poursuivi pour une affaire de malversations financières ne doit pas être relaxé pour les faits de détournement de deniers publics et de corruption dans la passation des marchés publics ! »

Lire aussi : Boukoumbé : pour une affaire de sauce, un cultivateur tue son épouse et va en prison

Pour lui, il s’agit d’une exagération. « Finalement, pourquoi toutes ces persécutions, humiliations du préfet et du gouvernement vis-à-vis de l’intéressé et de sa famille ? », se demande l’ancien ministre Valentin Djènontin
Pour conclure, il estime que « toutes les décisions de justice au Bénin contre les opposants depuis 2016 se ressemblent sauf le quantum de la peine.Dieu est grand. A lui toute la gloire et l’éternité ! », ajoutera Djènontin-Agossou Valentin




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook