Bénin/éducation

Le gouvernement évalue les enseignants

L’investigateur 8/08/2019 à 13:41

A tort, les mauvaises langues ont prêté des intentions machiavéliques au gouvernement qui a choisi d’évaluer les enseignants recrutés en 2008. Contrairement aux messages véhiculés pour noircir une initiative qui fera le bonheur des Agents Contractuels de l’Etat (ACE) concerné au terme du processus, c’est plutôt cette perche tendue par le chef de l’exécutif qu’ils doivent saisir. A cause d’un lendemain radieux pour la suite de leur carrière.

Dans sa volonté de relever au besoin le niveau des enseignants recrutés pour le compte de 2008, le gouvernement a décidé de les évaluer le 24 août prochain. Une initiative louable et noble qui revêt des privilèges pour ceux qui sont concernés. La preuve, ils auront au terme de cette évaluation, de multiples choix à opérer. Hier devant la presse, les ministres en charge de l’éducation ont d’une part, démontré la bonne foi du gouvernement, et le bien-fondé de cette évaluation pour ces ACE d’autre part.
Au demeurant, il est désormais évident que les plus gros bénéficiaires de l’initiative sont les enseignants. Car, à l’issue des phases de composition, de correction et de délibération, les résultats seront classés en 02 groupes, ont laissé entendre les ministres des départements impliqués. Par la suite, il y aura le groupe A qui va regrouper les enseignants qui obtiendront une note supérieure où égale à 10 et ; le groupe B quant à lui, réunira ceux qui auront une note inférieure à 10.

Lire aussi : Sexe sur le net : elle se confie, les offrandes à une divinité, l’initiation et les différents tests à subir

Les enseignants du Groupe A seront admis directement comme Agents Permanents de l’État. Ceux du groupe B qui totaliseront une moyenne inférieure à 10 suivront une formation modulaire toute, mais resteront en situation de classe. Mieux ils vont conserver leurs salaires. Pour démontrer qu’il n’y a aucune intention derrière l’initiative, le gouvernement s’est associé aux centrales syndicales et de commun accord, il a été retenu que la note minimale retenue soit 10/20, ont déclaré les ministres devant les médias. Pour rendre la tâche facile à tout le monde, il est également retenu qu’après la formation, les enseignants du groupe B subiront derechef une évaluation. Ceux qui sortiront de cette nouvelle évaluation deviendront d’office des APE s’ils réunissent la moyenne requise qui est 10/20.. Le reste de ce groupe seront envoyés dans l’administration publique, dans les services de leur choix. C’est dire qu’n définitive, personne ne sera abandonné.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook