Actualité

Le phytothérapeute béninois Raphaël Tchidimè à la COP 28 à Dubaï

L’investigateur 2/12/2023 à 11:33

Promoteur du laboratoire GBÈ au Bénin, le phytothérapeute Raphaël Tchidime s’est envolé depuis quelques heures pour Dubaï. Il est l’un des invités à la COP 28 qui se tiendra du 30 novembre au 12 décembre 2023.

Ce sera pour lui, l’occasion de partager avec ses hôtes, son expertise ; et en plus, l’importance que revêt la phytothérapie dans la lutte contre les changements climatiques. La Conférence de Dubaï, 2023 sur les changements climatiques, également connue sous le nom de la COP 28, est un événement majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique. Tous les pays membres des Nations unies, sont conviés presque à cette conférence dont l’objectif est de trouver des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre les conséquences du changement climatique. La phytothérapie qui est le traitement des maladies par les plantes médicinales peut sans doute contribuer à cet objectif.
Le béninois pourrait à cette conférence, partager avec ses pairs, les différentes pratiques de la phytothérapie, très développée en Afrique, et qui participe à la préservation des ressources naturelles et le respect de l’écosystème, la préservation de la biodiversité.

Lire aussi : [Bénin : Raphaël Tchidimè signe une convention avec l’IRSS de Ouagadougou)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-Raphael-Tchidime-signe-une-convention-avec-l-IRSS-de-Ouagadougou&var_mode=calcul]

Son plaidoyer va consister à inviter les décideurs à soutenir la phytothérapie qui est une alternative pour la médecine moderne dans le traitement des pathologies. Hier, 1er décembre, journée internationale de lutte contre le Sida, il a délivré un message à cette occasion et parlé de ses contributions dans la guérison du mal du siècle.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook