Afrique

Mali : la position du parti communiste du Bénin sur la démission de l’ancien président IBK

L’investigateur 21/08/2020 à 12:44

A travers une déclaration rendue publique ce vendredi 21 août 2020, le parti communiste du Bénin, (PCB) a opiné sur la situation de Bamako qui a obligé l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita. Comme on devrait s’y attendre, les leaders de ce parti qui voient les choses autrement, n’a raté dans sa sortie. Lire la déclaration.

DECLARATION :

NON AUX PRESSIONS EXTERIEURES SUR LE PEUPLE MALIEN

Le 18 août 2020, un groupe de militaires maliens dont le chef de file est le responsable des forces spéciales a pris d’assaut la Présidence de la République, a arrêté les principaux responsables du pays et a obtenu du Président corrompu, Ibrahim Boubakar Keita, sa démission, la dissolution de son assemblée de fraude et de son gouvernement de voleurs. Des choses qu’il devait faire depuis longtemps s’il n’était pas soutenu par ses collègues de la CEDEAO épaulée par des puissances étrangères dont la France.

Lire aussi : Présidentielle 2021 : ce que Talon a dit aux ténors de l’Union Progressiste en réunion hier

En effet, depuis début juin 2020 et suite aux fraudes électorales aux élections législatives, ce qui a fait débordé le vase de toutes les frustrations accumulées depuis des années face à la descente aux enfers du pays, le peuple malien est dans la rue presque toutes les semaines, pour exiger la démission du président Ibrahim Boubakar Keita et la fin de son pouvoir corrompu. Les 10, 11 et 12 juillet 2020, ces manifestations pacifiques ont été attaquées par des éléments armés faisant 23 morts et des centaines de blessés. Il était dès lors clair pour tout le monde sauf la CEDEAO et ses parrains étrangers, qu’après avoir réprimé dans le sang une manifestation pacifique, le pouvoir corrompu de Keita avait franchi le rubicond et avait définitivement coupé les derniers fils qui pouvaient encore le lier au peuple malien et qu’il ne lui restait qu’à dégager.

Lire aussi : Bénin  : triste souvenir, il y a un an le Nigeria fermait ses portes aux habitants de l’ex-Dahomey)

Il lui était impossible de continuer à gouverner. Le pays était bloqué et dans l’impasse. C’est profitant de cette situation politique qu’une partie de l’armée est intervenue pour opérer le coup de force auquel on a assisté.
Tous ces évènements sont d’abord, une victoire du peuple malien qui a souffert le martyr avec ce pouvoir corrompu et népotiste ; qui subit l’occupation de son pays par des troupes étrangères et qui voit celui-ci menacé de dislocation. Il faut donc soutenir le peuple malien dans ses exigences patriotiques et de bonne gouvernance dans la délicate situation où se trouve son pays à l’heure actuelle. Au lieu de cela, on entend de la part des impérialistes de tout acabit, des USA, de l’Union Européenne, des impositions d’embargo, et même des menaces d’intervention armée. Obéissant à la volonté de ses parrains et agissant comme syndicat de Chefs d’Etat coupés des préoccupations quotidiennes et de la misère de leur peuple, la CEDEAO va en guerre contre le Mali et ne craint pas le ridicule en réclamant le rétablissement dans ses fonctions du Président qui a lui-même prononcé sa démission à la face du monde.
Ces menaces et ces intimidations, ces décrets d’embargo sont inadmissibles et intolérables.

Lire aussi : Bénin : ce que Talon a dit à Sakinatou Harouna reçue en audience au palais

Ils ont pour objet, la prolongation de l’occupation militaire et du pillage du Mali. On sait que la situation que vit le Mali et aujourd’hui tous les pays déstabilisés du Sahel est due à la politique criminelle de ces mêmes puissances impérialistes qui en tuant le colonel Kadhafi, ont semé le chaos dans tout le Sahel.
Le Parti Communiste du Bénin apporte son soutien au peuple malien et le félicite pour cette victoire sur le pouvoir corrompu d’Ibrahim Boubakar Keita.
Il lui apporte son appui dans la lutte contre l’occupation de son territoire par des troupes étrangères et les tentatives de son démembrement.
Il dénonce ces menaces et intimidations diverses contre le Mali et appelle le peuple béninois, tous les peuples africains, les peuples du monde à se porter au côté du peuple malien dans la délicate situation qu’il traverse.
Il souhaite comme l’a dit le M5-RFP dans sa déclaration du 19 août 2020 suite au coup d’Etat des militaires que : « Le Peuple malien reste plus que jamais mobilisé et déterminé jusqu’au couronnement de sa lutte patriotique pour la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse. »
Cotonou, le 21 août 2020
Le Parti Communiste du Bénin



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook