Bénin

Meeting de l’opposition : Depuis Parakou, Moïse Kérékou lance un ‘’appel à la paix"

L’investigateur 16/03/2021 à 19:25

En meeting à Parakou, ce dimanche 14 mars 2021, Moïse Kérékou, candidat recalé aux élections du 11 avril prochain a adressé un message au régime en place.

Passé au pupitre pour délivrer son message, l’ancien ambassadeur a demandé trois (03) choses au président de la république Patrice Talon. Dans son intervention en effet, il a exigé la libération de Réckya Madougou, visée par une enquête judiciaire.

Lire aussi : Madougou  : ce que Aïvo a dit d’elle au meeting du FRD sur le mot « terrorisme »

Détenue provisoirement à la prison civile d’Akpro-Missérété pour financement de « terrorisme », selon le procureur de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), Mario Mètonou, la libération de l’ancienne ministre fait partie désormais des exigences de ses pairs de l’opposition.
En plus Moïse Kérékou va demander au chantre de la Rupture, de convoquer un dialogue national. Puis par la suite, il dira qu’il faut des élections inclusives pour qu’il y ait la participation des opposants. Très respectueux des institutions de la République et homme de paix, il a profité de son passage au pupitre pour lancer un appel à la paix.

Hormis Moïse Kérékou, les autres leaders Eric Houndété, président du parti, Les Démocrates sans oublier Valentin Houdé du Front pour la Restauration de la démocratie (FRD), iront dans le même sens que lui.

Lire aussi : Bénin  : le Major-Général Dagvin R. M. Anderson échange avec Talon sur la lutte contre le terrorisme

Au départ, le combat pour les opposants était le respect des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) qui a ordonné au pouvoir de mettre fin à son projet de révision de la constitution du 11 décembre 90. Mais depuis que Les Démocrates ont eu leur récépissé définitif, cela s’est élargi à l’ouverture des élections à toutes les entités politiques. Plus tard, l’interpellation de Réckya Madougou fera accroître leurs doléances sur fond d’exigences.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook